Marie Flore – By The Dozen (Naïve, 2014)

Artwk MF

Marie Flore – By The Dozen (Naïve, 2014)

Marie Flore est française et fait de la pop music avec le talent d’une fille née à Omskirk. Ça vous en bouche un coin hein ? On sent que la miss à bien écouté ses maîtres, parce qu’elle ne joue pas comme les ersatz à la française, elle, elle joue avec Baxter Dury ou avec le fantôme de Pete Doherty, si si je vous jure.
Vous vous souvenez de cet été ? Eh bah oui c’est elle !
By the Dozen est son premier album, 10 chansons et 32 minutes plutôt inventives, avec de vrais bon moments, des orchestrations au millimètre, des sons qu’on a pas vraiment l’habitude d’entendre dans une production de l’hexagone. Ici pas d’ambition variété, pas de compromis sur l’autel du tube à accent, elle est résolument tournée vers l’autre côté de la Manche.
L’album je l’avais d’abord approché avec réticence, la pochette peut heurter les âmes sensibles par son côté autoprod de chanteuse à texte “qui a son petit monde bien à elle” ; ça fait quand même beaucoup moins peur qu’un disque de ragga festif. Des la première piste, Number Them, c’est bien accrocheur, une jolie comptine pop, avec accent anglais parfait et air entêtant. On a envie de continuer du coup.
Juste après vient un des ses singles qui a déjà eu une petit renommée, Feathered with Daggers avec ses samples semblant tout droit sortis d’un film de Wes Anderson, le jeu de voix qui se répondent et s’accompagnent, et sa basse à la dubstep aussi.
Le reste est équilibre entre petites balades mignonnes (By the Dozen), chansons entêtantes (Empty Walls) et presque tubes (Fancy Me ?).
Ce premier disque est un très bel essai et on a hâte de voir ce que va faire l’hyperractive par la suite. On peut rêver à une belle continuité sur le sillon qu’elle trace, tout droit vers cette Angleterre rêvée et musicale. (On prie pour qu’elle ne fasse pas une Christine and Ze Queens avec air machines et gogo dancers, hein tu vas pas faire ça Marie Flore dis ? )

Marie Flore – By The Dozen (Naïve, 2014)

2 Comments Join the Conversation →


  1. Happiness In Uppsala » Deux jours au MaMA. Jeudi 16 octobre et vendredi 17 octobre 2014

    […] c’est au tour de la chanteuse française Marie Flore, dont j’avais chroniqué le très cool album il y a peu, qui arrive sur la scène. Je suis assez curieux de voir ce que la dame va donner sur […]

    Reply
  2. Happiness In Uppsala » State of Flux // Bilan 2014

    […] est très bien et parfaitement recommandable, cf ici.  En live c’est une tout autre histoire, la voix réduite à un filet mince, des mimiques de […]

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *