Chronique: « Incroyable, irraisonné, impossible baiser » par le Cie des Divins animaux jusqu’au 20/12 à la Loge

1486906_543025665785479_2077690369_n

Quel dynamisme !

Un peu plus de deux mois après nous avoir épatés avec « Quatuor Violence« , la Cie des Divins Animaux revient avec une nouvelle proposition théâtrale où elle démontre une nouvelle fois son intelligence et sa créativité.

Un poète meurt. Trois femmes qu’il a aimées se trouvent réunies au dessus de sa tombe. Elles ne se connaissent pas. Lui, seul trait d’union entre elles, si différentes, leur demande, par le biais d’un manuscrit posthume, de parler.

Ici, Paris, fille de premier ministre qui aime tout le monde et multiplie les amants. Là, Hole, aspirée par ses désirs de mort et son masochisme. Et puis, Lisbeth, la candide, la mal dégourdie.

Devant nous, elles vont dire et exprimer, chacune à leur manière, leur(s) amant (s), leur criminel et le poète, enfin.  Alors, elles effectuent, en guise d’ultime hommage, une sorte de danse macabre, vivace et intense.

De cet argument, Florent Pautasso crée une pièce incandescente et captivante, à l’écriture audacieuse et palpitante. Tour à tour violente, déchirante et parfois drôle, « Incroyable, irraisonné, impossible baiser » est de ces créations qui ne peut laisser indifférent tant elle est forte et maline. L’auteur-metteur en scène se joue des normes, s’amuse de nos attentes et saute d’un registre à un autre pour toujours nous surprendre et inventer du même coup un théâtre singulier et audacieux.

Les trois jeunes comédiennes, complètement investies dans leur jeu, se donnent entièrement à leur interprétation, sans limite et sans réserve. Elles parviennent à camper des personnages qui, de très prototypiques, n’en sont pas pour autant de grossiers stéréotypes mais toujours des femmes infiniment touchantes dans toute leur complexité.

Dense et capiteuse, « Incroyable, irraisonné, impossible baiser » vous prend aux tripes avec une humanité, une finesse et une sagacité rares.

C’est admiratifs que l’on quitte la salle, heureux d’avoir été ainsi saisis.

On dit que l’avenir sourit aux audacieux. Florent Pautasso, Stéphanie Aflalo, Lou Chrétien et India de Almeida en sont de vrais. On leur prédit un futur radieux.

 

INCROYABLE, IRRAISONNÉ, IMPOSSIBLE BAISER par la Cie des divins Animaux à la Loge

12 Décembre à 21H00 / 13 Décembre à 21H00 / 17 Décembre à 21H00 / 18 Décembre à 21H00 / 19 Décembre à 21H00 / 20 Décembre à 21H00

Mise en scène : Florian Pautasso
Avec : Stéphanie Aflalo, Lou Chrétien et India de Almeida

 

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *