JET LAG – Guillaume Clémencin à La Comédie des Trois Bornes

Mais qu’est ce que tu as dans le cassis, Guillaume?” Cette phrase, Guillaume Clémencin l’a certainement entendu de la bouche de son père des milliards de fois.

Quand on a vu son “Jet lag”, on peut répondre à la question. De l’humour, de la fantaisie, quelques acrobaties et un brin de poésie.

Voilà un sacré numéro qui se met en ce moment en scène à la Comédie des Trois Bornes pour raconter avec une bonne dose d’autodérision ses galères de voyages et ses difficiles retours à la réalité quotidienne.

Clémencin, c’est le genre de mec qui a la bougeotte et qui ne semble jamais mieux qu’à l’autre bout du monde, si possible dans un endroit où il ne connait personne et dont il ne parle pas la langue. De quoi se mettre dans des plans bien pénible. Mission humanitaire en Roumanie, service à Papeete ou Carnaval la jambe dans le plâtre… Qu’à cela ne tienne, il y va!

Et, c’est avec une excellent travail d’écriture, de mise en scène et d’acteur que le loustic nous raconte ses aventures et campe avec malice les personnages aussi improbables soient-ils qu’il a pu croiser.

art_624.jpg=584x325

Si comme il le confesse Clémencin est dans la vie une sacré timide, sur la scène de La Comédie des Trois Bornes, il est comme un poisson dans l’eau, à l’aise et généreux. Et c’est rare et bien agréable lorsque l’on assiste à un one man show dans une petite salle. En nous mettant à l’aise d’emblée, il nous met de suite dans sa poche et on est prêts à la suivre dans ses pérégrinations.

Et l’on n’est pas déçus! C’est (très) drôle, vivifiant et bien rythmé. Le comédien y met toute sa gouaille avec maintes détails hilarants et invente son propre univers avec ses gimmicks bien particuliers.

Si l’on devine qu’il force un peu le trait, on est heureux qu’il ne cède jamais à cette forme d’occidentalo-centrisme qui rend presque terrifiants les “vrais” touristes qui font le récit de leurs voyages comme s’ils avaient été au zoo… Au contraire, il garde en permanence une belle empathie pour tous les personnages qu’il campe et raconte avoir rencontrés.

On peut ne pas accrocher sur tout – j’ai pour ma part quelques réserves sur les passages un peu scatos, mais on n’en est pas moins séduits par un comédien talentueux et à un spectacle réjouissant qui se termine sur une conclusion à la fois lucide et pleine d’espoir.

Vive les rêveurs et les globe-trotteurs et partez donc faire un tour avec Guillaume Clémencin!

 

JET LAG
Jeudi au Samedi à 21H30
Jusqu’au 6 avril
À LA COMEDIE DES 3 BORNES
32 rue des Trois Bornes
75011 PARIS (FR)

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *