Chronique: Cabaret Jaune Citron à l’Auguste Théâtre

Des romans aux films, on a vu de différentes manières de parler de la double culture et de la difficulté des enfants d’immigrés à se situer et à trouver leur identité.

Jamais on a vu le thème traité sous l’angle de la comédie musicale: c’est maintenant chose faite (et bien faite !) avec Le Cabaret Jaune Citron de la Compagnie Paris Broadway Saïgon.

Yvonne Nguyen, la petite trentaine, est française (comme son prénom le suggère) née de parents vietnamiens (comme son nom l’indique).

Dès l’enfance, elle a ressenti un décalage aussi bien avec sa famille qu’avec les autres enfants. Au quotidien, ce sont des incompréhensions, des maladresses et des remarques qui titillent et des difficultés à se situer. Logiquement, cela l’entraîne, à l’arrivée à l’âge adulte, dans une crise/quête d’identité et une recherche de sens.

Son truc à Yvonne, depuis toujours, c’est la comédie musicale, à défaut d’avoir pu, gamine, se trouver des référents ailleurs. Alors, c’est tout naturellement qu’elle raconte son histoire en chansons.

N’ayez crainte ! Même si le registre musical est proche des standards du genre, on est très loin des superproductions qui tiennent l’affiche des grands théâtres parisiens((e ne comprends toujours pas pourquoi!). Ici,  le décor et la scénographie sont sobres et surtout, les émotions sonnent juste et évitent tout manichéisme. On est réellement séduits et touchés par le récit des déboires et des questionnements de la jeune femme.

Drôle, pétillant et souvent émouvant, le personnage d’Yvonne est extrêmement bien senti. Avec sensibilité, humour, impertinence et caractère, Clotilde Chevalier endosse le rôle à merveille. Tanguy Duran qui joue son frère et Ayano Baba qui campe la mère sont tout aussi impeccables.

Avec modestie, intelligence et adresse, ce Cabaret Jaune Citron est bien plus profond qu’il ne pourrait sembler.  Il pose les bonnes questions et les explore avec originalité, fraicheur et piquant.

Bref, on est enchantés par le traitement insolite et généreux qu’il est fait du sujet de la double culture et ravis de voir qu’on puisse inventer et déployer des sujets contemporains et pertinents dans la comédie musicale.

À ne pas manquer !

 

À noter: vous pouvez soutenir le financement de l’enregistrement live du spectacle sur KissKissBankBank

 

Cabaret Jaune Citron à l’Auguste Théâtre

Les vendredi à 21h et dimanche à 17h jusqu’au 23 mars 2014

Livret, lyrics et mise en scène de Stéphane Ly-Cuong
Lyrics et musiques de Christine Khandjian
Musiques additionnelles de An Ton-That
Avec Clotilde Chevalier, Tanguy Duran et Ayano Baba

Chorégraphies de Nelly Célérine et Sonia Couet
Costumes de Sami Bedioui
Collaboration artistique et technique : Sébastien Fèvre et Christophe Guillaumin
Assistante à la mise en scène : Marine Julien
Attachée de production : Fany Dias

 

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *