« Un air de déjà vu  » – Alex Beaupain à La Cité de la Musique

Dans le cadre de son cycle « Musique et Cinéma », Alex Beaupain, qui s’est illustré par ses compositions pour les films de Christophe Honoré, nous proposait ce mardi soir une création intitulée « Un air de déjà-vu « , un hommage élégant, mais non sans humour aux chansons de cinéma de « La belle équipe » à « La boum », en passant par « Pierrot le fou » ou « L’amour en fuite » . Guest star logique en cette occasion pour accompagner Beaupain sur scène,  Fanny Ardant, toujours magnifique avec sa voix si particulière et sa classe absolue. Plus inattendue mais non moins à sa place, Camélia Jordana qui a décidément une bien belle et intéressante voix et  pas mal de capital sympathie.

Accompagnés de musiciens hors pair, sachant passer d’un style à l’autre, nos trois cinéphiles ont repris, en les entrecoupant d’extraits d’interviews ou de témoignages, des chansons parfois plus connues aujourd’hui que les films dans lesquelles elles figuraient. Toutes ont fait, semble-il, l’objet de ré-orchestrations pour les arranger dans un style Beaupain fortement reconnaissable dans son usage savant du mode mineur.

C’est particulièrement plaisant de retrouver ces chansons qui nous évoquent des films que nous avons aimé à différents moments de nos vies et au vu du public, c’est ainsi un spectacle qui plaît à toutes les classes d’âge. Sans jouer l’ironie mordante (et pourtant Dieu sait qu’il pourrait y en avoir quand il s’agit de reprendre le « Destiné » des « Sous-Doués »!!), Beaupain parvient tout au long de cette création à distiller un humour subtil sans lequel cet « Air de déjà vu » serait sans doute bien plat.

Au contraire, il livre ici un spectacle à la fois intelligent et jubilatoire, parfois un peu foutraque – mais, comment aurait-il pu l’organiser ? On aurait pleuré, en effet, la facilité d’enchaînements soit chronologiques soit thématiques.

On aurait pu craindre aussi un dépoussiérage partiel de vieilleries. Loin s’en faut, les chansons choisies sont presque intemporelles et les arrangements les portent vers quelque chose de très contemporain, à mille lieux de toute désuétude ou même de nostalgie.

En outre, on ressent et on partage la complicité qui semble lier Beaupain, Ardant et Jordana, ce qui rend cet « Air de déjà vu » chaleureux et généreux.

Un très bon moment de musique (et de cinéma) qui donne envie de (re)voir tous les films mentionnés et (re)découvrir leurs chansons phares.

On attend maintenant l’Olympia de mai pour découvrir sur scène « Après moi le déluge » , le nouvel album d’Alex Beaupain . (Je l’ai écouté et vous en parlerai, il est encore une fois une réussite)

Petit bonus avec ces quelques chansons

 


Pierrot le fou – Ma ligne de chance (Anna Karina) par Tushratta


LA_BOUM______SLOW____SOPHIE_MARCEAU_____ par L627


Trailer: Dans Paris by Christophe Honoré VOstEN par DVDPost

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *