« Six personnages en quête d’auteur » au Théâtre de La Colline

Et si les personnages de théâtre prenaient vie, indépendamment de l’auteur qui saurait les animer. S’il débarquaient comme ça avec leurs drames, leurs caractères, leurs attitudes? Faute d’auteur, la narration de la tragédie qui les lie serait un rien informe, inaboutie, dépourvue de ce que le travail d’écriture théâtral peut rendre lisible et audible une histoire. Ils auraient besoin de celui qui saurait les faire passer de quotidien à intemporels et universels, de normaux à un rien exceptionnels… Ou peut-être pas?
C’est une problématique absolument novatrice que Pirandello explore quand il écrit Six Personnages en quête d’auteur en 1921, travaillant au corps la question de la fiction avec un sens de la dramaturgie exacerbé qui permet à sa pièce de ne pas être un simple exercice théorique.
Alors bien sûr, depuis, Pavel, Schaeffer, Cohn et tant d’autres sont venus avec plus ou moins d’efficacité se pencher sur la question de la fiction, beaucoup, aussi, de d’auteurs de théâtre et de metteurs en scène ont posé la question des frontières de l’espace scénique.

Mais, la pièce de Pirandello a su garder, sans compter sur le surgissement de questionnements nouveaux liés à ces nouvelles formes télévisuelles qui font passer des anonymes au statut de personnages sans truchement de l’écriture, une très grande acuité….

La force de l’adaptation présentée jusqu’au 7 octobre au Théâtre de la Colline est que Stéphane Braunschweig a choisi de ne pas faire abstraction de ce que la pensée, théorique et commune, a fait en un peu moins de cent ans de la notion de fiction.

Alors, si la pièce originale faisait intervenir les personnages au sein d’une troupe de théâtre bourgeois, le metteur en scène prend ici le parti de les faire débarquer dans au coeur d’une répétition d’une équipe artistique des années 2010 , elle-même traversée par des interrogations et en proie à des doutes sur les concepts de fiction/réel, d’auteur, de personnage, de représentation, de texte et bien consciente aussi des problématiques culturelles et sociétales de son époque.
Les six êtres étranges qui déboulent dans leur espace de travail arrivent tant comme des intrus que comme des éléments de réflexion qui vont faire avancer une quête créatrice qui semblait comme bloquée par les affects, les envies, les présupposés de chacun.

L’adaptation de Stéphane Braunschweig est d’une force et d’une sagacité imparables et vient titiller et stimuler le spectateur, et ce qu’il soit novice ou plus rompu au théâtre contemporain.
Les acteurs, séparés en deux “groupes” – les acteurs de la compagnie d’aujourd’hui et les personnages en quête d’auteur, font eux-mêmes une excellente démonstration des codes de la fiction et de la représentation et comment il est possible de jouer avec eux.

La confrontation de leurs deux univers respectifs est absolument passionnante éclairant tant les concepts que Pirandello avait cherché à questionner que ceux qui interrogent aujourd’hui le théâtre contemporain.
Sans outrance dans la volonté de rendre actuelle la pièce, avec beaucoup de subtilité dans l’évocation du monde du spectacle d’aujourd’hui, Stéphane Braunschweig signe là une pièce captivante qui met en branle tant l’affect que l’intellect.

 

 

 

Information et réservations: http://www.colline.fr/fr/spectacle/six-personnages-en-quete-dauteur

 

adaptation, mise en scène et scénographie de Stéphane Braunschweig
costumes Thibault Vancraenenbroeck
lumière Marion Hewlett
collaboration artistique Anne-Françoise Benhamou
collaboration à la scénographie Alexandre de Dardel
son Xavier Jacquot
vidéo Sébastien Marrey
assistantes à la mise en scène Pauline Ringeade et Catherine Umbdenstock
avec Elsa Bouchain, Christophe Brault, Caroline Chaniolleau, Claude Duparfait, Philippe Girard, Anthony Jeanne, Maud Le Grévellec, Anne-Laure Tondu, Manuel Vallade, Emmanuel Vérité
avec la participation d’Annie Mercier

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *