Rencontres Transmusicales de Rennes. Samedi 6 décembre 2014

Le deuxième jour a commencé tôt avec une rencontre très instructive avec les sympathiques danois de Den Sorte Skole. Mais on a en reparlera après. J’ai aussi revu les rennais de Bantam Lyons pour essayer de compléter l’interview commencée cet été, le résultat n’a pas été trop réussi, mais ça devrait faire une très belle interview presque imaginaire (ça fait longtemps que je n’ai pas fait ça). Aujourd’hui c’est luxe, pas de navette mais une grande voiture dortoir pour arriver à temps au parc Expo.

Trans 2014 06 décembre 2014-6

On a quand même le temps de voir un petit peu du concert de Tumi Mogorosi, le batteur sud-africain accompagné de tout son groupe. Du jazz, mâtiné d’une foule d’influences et de sons. Pas forcément super digeste pour un début de soirée, le live étant un peu trop fourre-tout à mon goût.

Trans 2014 06 décembre 2014-7

Puis direction le hall 9 pour assister au set entier des danois bricoleurs fous de Den Sorte Skole. Ça a commencé tout doucement, mais après les avoir rencontrés dans l’après-midi, j’ai mieux apprécié la grande variété de leur création sonique.  Ils sont tous les deux sur la scène, entourés d’ordinateurs et de machines pour jouer et assembler les milliers de sons de leur base de données. On pouvait craindre un résultat assez âpre ou tout au moins inaccessible ; mais il n’en est rien, leur prestation est parfaitement exécutée, comme une visite d’une heure des sons du monde, assemblés dans un grand ensemble efficace et même dansant.

Trans 2014 07 décembre 2014-8

Après ça  pour se remettre, les togolais foufous de Vaudou Game semblaient les plus indiqués. Le chanteur Peter Solo, torse nu sur la scène donne de sa personne pour enflammer ses hymnes soul et afro funk. Accompagné par Roger Damawuzan (le James Brown togolais, rien de moins) et de son groupe, il enchaine les chansons potentiellement tubesques et les discours enflammés. Je ne connaissais pas du tout le groupe, mais comme l’an passé avec Ibibio Sound System j’ai passé une très bon moment devant la scène, et j’ai été plutôt très agréablement surpris par l’énergie déployée par les gars.

Trans 2014 07 décembre 2014-2

Le temps d’écouter le début du set Trap très dansant de la locale de l’étape Mac l’Arnaque avant d’aller dans le hall 3 pour Jambinai et son post rock spatial.

Trans 2014 07 décembre 2014-26

Sur la scène, les musiciens sont assis et on remarque particulièrement la basse GEANTE  (j’imagine que c’est une basse) sur la droite de la scène, d’ailleurs la bassiste en joue assise.

rep à ça Peter Hool
rep à ça Peter Hool

Au niveau instruments de musique traditionnels, on a le droit à un festival sur scène. L’ensemble donnant un résultat assez proche du post rock qu’on peut qualifier de classique mais dans le cas des coréens, la musique est considérablement enrichie par des sonorités inédites. Pour résumer, voilà encore une très belle découverte de ces deux jours de concert.

Trans 2014 07 décembre 2014-5

Le reste de la soirée est une longue balade entre les différents halls, le temps de recroiser la bande de punks à chien de Cartman/Teki Latex, et c’était toujours aussi pénible. Ah, et aussi  leur vrai nom c’est les Too Many Zooz (sic). On croise aussi bien entendu les habituels zombies du hall 5.

Trans 2014 07 décembre 2014-10-2

D’ailleurs dans le hall 5, on a fait la connaissance de la charmante Manue (si j’ai bien réussi à relire mes notes) qui s’occupait d’un des stands prévention, spécialisé dans les capitaines de soirée, qui propose de garder les clefs de voiture en échange d’un soft drink et d’un contrôle d’alcoolémie au départ du site. Autant dire qu’elle a eu du pain sur la planche…

La Manue en question, avec son arme de dissuasion massive
La Manue en question, avec son arme de dissuasion massive

Au petit matin, au moment d’aller me coucher, je me dis que cette nouvelle édition des transmusicales avait encore été riche en rencontres et en découvertes, malgré quelques moments très dispensables, mais c’est le lot des gros festivals défricheurs.

Galerie !

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *