L’agenda pop culture de combat du 3 juin au 9 juin 2013

The Warriors, Walter Hill (1979)
The Warriors, Walter Hill (1979)

Lundi 3 juin

 Kurt Cobain (Peu importe, tant pis…) à la Loge

Capturekc

Et les  05 Juin à 21H00 / 06 Juin à 21H00 / 07 Juin à 21H00 / 08 Juin à 21H00 / 11 Juin à 21H00 / 12 Juin à 21H00 / 13 Juin à 21H00 / 14 Juin à 21H00 / 15 Juin à 21H00

Avec : Mélie Fraisse, Marie Nicolle, Baptiste Chabauty, Frédéric Jessua, Thomas Matalou & Liam Morrissey
Mise en scène Frédéric Jessua
Projet développé en résidence au CENTQUATRE

Variations pour acteurs musiciens autour du journal de Kurt Cobain, de témoignages, d’entretiens et de… Nirvana. Un spectacle théâtral avec de la musique ou un concert théâtralisé ? Oh Well, Whatever, Nevermind…
Au début des années 90, juste après la chute du mur de Berlin, un jeune groupe américain au style musical radical et surprenant, atteint une notoriété soudaine et extrême en quelques mois, prenant ainsi de cours toute l’industrie musicale. Il s’appelle Nirvana. Alors que le groupe s’atèle, par la voix de son leader Kurt Cobain, à résister au mercantilisme grimpant en conservant une attitude artistique intègre ; le marché de la musique profite de ses idéaux, le récupère jusqu’à créer, comble de l’écart entre le profit et la foi artistique, un style vestimentaire appelé « Grunge ». Kurt Cobain met fin à une supercherie, dont il est devenu malgré lui l’artisan, en se suicidant au printemps 1994 en pleine tournée mondiale. Le spectacle « Le Journal de Kurt Cobain : Peu importe, tant pis…» témoigne de la trajectoire météorique du groupe et de son chanteur, de 1989 à 1994.

21h // 16-12-10€

La Loge
77 rue de Charonne
75011 Paris
http://www.lalogeparis.fr

Melissa Laveaux à la Maroquinerie

4441_event

Après un concert complet au Point Ephémère en mars, Mélissa Laveaux revient à Paris, auréolée du très bel accueil réservé à son album « Dying is a wild night » sorti le 25 février dernier.

On en a parlé ici !

19h30 // 24.80€

La Maroquinerie
23 rue Boyer
75020 Paris
http://www.lamaroquinerie.fr

Mardi 4 juin

La Piramide di Sangue, Le Réveil des Tropiques et T.I.T.S. aux Instants Chavirés.

La-Piramide-Di-Sangue-2

La Piramide di sangue est un ensemble psychédélique composé de 8 musiciens issus de la scène underground italienne (Movie Star Junkies, Six Mistakes, King Suffy Generator, Nervous Kid…) qui crée un mur de son incomparable avec leurs guitares, basses, lap steel, clarinette, synthé, batterie, effets et percussions. Le son est parfois méditatif, parfois, maléfique, et rappelle des formations comme Sun Ra ou l’Art Ensemble of Chicago, des balades venues d’Afrique du Nord ou des mélodies krautesques inspirées par Neu, ou Agitation Free.
http://soundofcobra.bandcamp.com/album/tebe

le_reveil_des_tropiques

Le Réveil des Tropiques (noise psyché improvisé – Music Fear Satan records – Paris)
http://lereveildestropiques.grand-public.org/

Chronique ici !

plus d’infos sur : http://www.arrachetoiunoeil.com

20h // 5€

Les Instants Chavirés
7 rue Richard Lenoir
93100 Montreuil
http://www.instantschavires.com‎

Mercredi 5 juin

Civil Civic et Papier Tigre au Petit Bain

civil_civic_bio

Quand Civil Civic, duo australien émigré à Londres & Barcelone, a sorti son premier single « Less Unless » au début 2010, un tsunami s’est abattu sur la blogosphère. Leur son, rêche et brut (mix de guitares post punk, de déflagrations de basses distordues de synthés analogiques et de beats puissants, qui évoquent Dinosaur Jr, Sonic Youth…) produit le même effet qu’une drogue puissante sur l’auditeur.

Dangereusement addictif ! Ils ont depuis sorti leur premier LP incendiaire : « Rules », acclamé par la critique, qui est selon Aaron Cupples, guitariste du groupe, un album pour faire la fête écrit par des gens torturés…
http://www.civilcivic.blogspot.fr/
https://soundcloud.com/civilcivic

Papier Tigre s’est forgé une réputation solide en deux albums Papier Tigre (2007) et The Beginning and End of Now (2008). Le trio a puisé son énergie et son savoir faire dans la scène punk/indie américaine tout en s’inspirant d’une multitude de musiques ayant pour trait commun des esthétiques singulières. Ils ont été l’un des rares groupes français programmé à l’ATP et ont réalisé plus de 350 concerts dans une vingtaine de pays, sur trois continents. A travers les dix titres de leur nouvel album Recreation (qui évoque ironiquement le monde des loisirs et du divertissement), et produit par John Congleton (Explosions in the Sky, the Roots, Bill Callahan, The pAper chAse), l’auditeur est tour à tour porté par des frénésies immédiates, des ambiances ambivalentes entre transes, ruptures et coups de grâce, et des explosions free. Pour ce nouvel opus, Papier Tigre a su se métamorphoser tout en gardant l’essentiel des éléments qui a fait sa force, c’est à dire un jeu constant des équilibres.

20h // 11€

Petit Bain
7 port de la Gare
75013 Paris
http://www.petitbain.org

Peter Murphy (celebrating 35 years of Bauhaus) au Trabendo

The Mr. Moonlight Tour, celebrating 35 years of Bauhaus. L’unique et incomparable Peter Murphy célèbre les 35 ans de Bauhaus avec une tournée européenne qui passera par Paris le 5 juin. Pour fêter l’anniversaire de ce groupe mythique le set sera exclusivement composé de titres de Bauhaus.

19h30 // 30.70€

Le Trabendo
211 avenue Jean Jaurés
75019 Paris

Fresh Soda au Social Club

05062013_recto

Etienne Jaumet



Qosmonaut / Bantaam / Marius & Cesar

23h // Entrée Libre

Social Club
142 rue Montmartre
75002 Paris
http://www.parissocialclub.com

Jeudi 6 juin

 Yalta Club et Kristoffer & The Harbour Heads au Point Éphémère

yalta-web

Entre cynisme politique et légèreté estivale, la marque du Yalta Club (FR / Urban Groove) est là. Plus qu’un groupe conventionnel, il est une communauté mélodieuse dont les personnalités ont réussi un alliage unique et détonant. Une tribu soudée à l’éclectisme aussi cohérent qu’ébouriffant, qui, sous des atours rayonnants, distille des textes plus retors qu’il n’y paraît. Lové entre rock foutraque, pop caribéenne et folk décalé, rien n’échappe à la moulinette magique de ce stupéfiant collectif, plus collecteur que collectionneur.
yaltaclub.fr

Kristoffer & The Harbour Heads (SE) est un trio de pop suédois emmené par Kristoffer Ragnstam. C’est à Gothenburg que sont nées les mélodies du magnifique « Little Goes A Long Way ». Onze chansons dotées de gimmicks pop comme autant d’images sonores accompagnant le journal intime du chanteur Kristoffer et témoignant d’une sensibilité pleine de grâce. La musique de Kristoffer & The Harbour Heads se déplace dans le ciel de l’indie-pop comme un nuage gris à franges d’or, mêlant adroitement des sons 60’s à des synthétiseurs japonais bon marché.
ragnstam.se/start.html

20h // 22€

Le Point Éphémère
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Liars au Trabendo

Liars
Après “Sisterworld”, Angus Andrew, Aaron Hemphill et Julian Gross sont revenus avec “WIXIW” (prononcer “wish you”). Autoproduit par Liars et Daniel Miller, masterisé par Tom Biller, l’album est difficile à désassembler, dur à cerner, et impossible à se sortir de la tête après la première écoute. C’est à la fois un travail plus accessible et le plus grand défi relevé par ces iconoclastes de New York ; l’addition de tout ce que Liars avait fait jusqu’ici, et la rupture totale avec tout ce que vous avez écouté d’eux au préalable.

Si vous les avez raté au Pitchfork Festival en novembre dernier, si vous n’étiez là à aucune des dates de la tournée de WIXIW, ou si vous ne les avez encore jamais vu de votre vie, voici une nouvelle opportunité d’éprouver le génie infini de Liars!

Puce Moment
Kenneth Anger n’est pas forcément le nom qui vous viendra à l’esprit à lors de la première écoute – distraite, confuse, désorientée- du premier album de Puce Moment. C’est pourtant le seul qui vous semblera pertinent lors des suivantes –narcotiques, infernales, fascinantes. Car Puce Moment n’emprunte pas qu’un titre -celui de son huitième court-métrage, réalisé en 1949- au baron noir du cinéma expérimental. Errances fantômatiques, messes sataniques, romances mystiques, enfer mécanique : tout chez le duo Lillois et son disque en forme d’invocation à d’antiques autorités Sybarites renvoie aux obsessions du cinéaste californien.

19h30 // 19.80€

Le Trabendo
211 avenue Jean Jaurés
75019 Paris

Pop Noire Night avec Savages et Lescop (et Fauve en DJ t’as vu) à la Maroquinerie

4459_event

Savages a sorti son premier album « Silence Yourself » le 6 Mai 2013 chez Matador Records / Pop Noire. Disponible en LP, CD ainsi qu’en téléchargement légal, l’album a été enregistré au studio Fish Factory au nord-est de Londres en trois semaines au mois de décembre 2012 – et  produit par Johnny Hostile et Rodaidh McDonald. D’une durée totale de 38 minutes, Silence Yourself débute avec un extrait du film de John Cassavetes «Opening Night» et on y trouve de nouvelles versions des titres Husbands, I Am Here et City’s Full, qu’on avait déjà pu découvrir sur le single Husbands / Flying to Berlin et l’EP live I Am Here, tout deux sortis sur le label de la chanteuse Jehnny Beth, Pop Noire.

Savages are: Ayse Hassan (bass), Fay Milton (drums), Gemma Thompson (guitar) and Jehnny Beth (vocals)

et ça (tu sais le petit groupe avec le gars qui danse fou)

19h30 // 20€

La Maroquinerie
23 rue Boyer
75020 Paris
http://www.lamaroquinerie.fr

Le 12h20 de la gare: Kim et Joseph Fisher à la Gare de Paris Montparnasse

431913_514253508621792_1300692974_n

Depuis le 7 mars et tous les premiers jeudis du mois, un événement très spécial se tient en gare de Paris-Montparnasse. Le « 12h20 musical de Montparnasse » vous emmène pendant 1h écouter de jeunes artistes, dans l’espace d’attente du hall 2 Pasteur. Pour la 4ème session, le 6 juin, découvrez deux artistes de talent :

Joseph Fisher
Joseph, comme le charpentier, Fisher comme le pêcheur. Quel meilleur résumé pour un nom de scène choisi sur mesure par ce jeune artiste dont l’univers de chansons réalistes mettent en scène le quotidien de relations humaines parsemé de pensées assassines peintes au vitriol. L’humour noir flirte avec la gouaillerie et la fausse candeur renvoyant aux meilleures heures de la chanson à texte(s) des années 50, saupoudrées d’une innocence sixties mais baignées de toute la cruauté quotidienne moderne. Un peu comme si Gainsbourg disputait à Bobby Lapointe le droit d’écrire des chansons pour Bob Dylan dans la langue de Molière puisque les influences de Joseph Fisher outrepassent l’Hexagone avec notamment une superbe adaptation de My Funny Valentine ou une reprise d’un titre rare des Smiths The Headmaster Ritual.

Kim
Kim est un artiste rare et généreux. Il est en effet rare de rencontrer des musicien-auteur-compositeur capables d’explorer une aussi large palette d’influences musicales tout en réalisant la quasi totalité des instruments arrangements. Son dernier album en date And Then We Take Another Road le démontrait une fois de plus si besoin en était. En troubadour de la pop et du rock, il chante la vie de musicien, les plaisirs simples de l’existence et les écueils rencontrés comme une bougie face aux courants d’air. La musique, il est « tombé dedans quand il était tout petit ». Né dans une famille de musiciens, il a appris la batterie, avant de se lancer au fil du temps à l’assaut du reste (claviers, guitares, cordes, … pas moins de quinze instruments sur certains de ses albums dont l’omnichord). Quant à la générosité, elle pourrait être confondue avec ses cousines que sont l’insatiabilité ou l’hyperactivité. Force est néanmoins de constater que la dernière quinzaine d’années a été prolifique, Kim livrant pas moins de 21 albums sous son (pré)nom propre sur une quinzaine de labels différents, participant à plusieurs degrés à plus d’une vingtaine de projets d’amis (Pull, Herman Dune, Dionysos, Calc, Philippe Uminski, Yuksek, …) en studio ou sur scène, sans compter son blog, sa webTV, ses expositions de dessins autour du personnage Christian, un spectacle pour enfants qu’il transporte partout en France en ce moment et pour résumer le tout, son projet 2013 appelé le Kim Singles Club 2013. L’idée ? Publier chaque semaine une nouvelle chanson, accompagnée d’une vidéo « faite-main ». Un projet titanesque, un objectif incongru dans le contexte économique actuel mais une épopée en 52 épisodes à la hauteur du talent de Kim pour l’écriture de ritournelles pop, rock ou folk délicieusement simples, efficaces, imparables et sournoisement entêtantes. Sans jamais abuser ni faire durer un titre plus que nécessaire, 1’30 s’il le faut, 3’28 si la chanson le mérite. En un mot « pop », comme populaire, « pop » comme Pop Art, quelque part entre Nick Drake, Brian Wilson, Jerry Lewis et Andy Warhol.

12h20 // Entrée Libre

Gare de Paris-Montparnasse

17, Boulevard de Vaugirard
75015 Paris

Smog au Social Club

06062013_recto

12th Planet

UZ

Carnage / Son Of Kick / & Friends

23h // 10-12€

Social Club
142 rue Montmartre
75002 Paris
http://www.parissocialclub.com

Vendredi 7 juin

Soirée anniversaire d’Hartzine au Point Éphémère

7juin_facebook-web

Trevor Jackson – DJ-SET (UK / Strut / Output Records)
Peut-on parler d’artiste plus complet que Trevor Jackson ? Essentiellement connu pour son projet Playgroup qui marqua le début des années 00, notamment grâce à l’album Reproduction, le musicien est également à l’origine d’une centaine de remixes, collabore avec The Rapture ou LCD Soudsystem et remet au goût du jour la musique post-indus autour de l’incroyable compile Metal Dance. Pas étonnant quand on sait que ce génie avant-gardiste permit à travers son label Output Records de lancer des artistes tel que Colder, Four Tet ou encore Black Strobe. En bon designer et ingénieur qu’il est, Trevor dessine ses sets comme des œuvres d’art, basculant volontiers du rock gothique électrique à la house la plus suave, le tout au service d’un public prêt à ravager le dancefloor.
https://soundcloud.com/trevor-jackson

Fairmont – Live (CAN / My Favourite Robot Recordings / Border Community)
Découvert par l’éminent label Border Community, pour qui il signa le brillant Coloured in Memory en 2007, Jacob Farley aka Fairmont nous revenait fin 2012 avec l’excellent Automaton sous le bras. Partagé entre nu-disco et ambitions pop et techno pures et dures, ce nouvel essai remporte les suffrages du public et finit d’apporter au DJ/producteur canadien la reconnaissance qui lui est due. Un virage qui offre aux sets du jeune éphèbe une palette mélodique renouvelée, balayant tout le spectre du gris de caracoles ouatées aux assauts humant le cuir fumant.
https://soundcloud.com/fairmont

Stay Positive – Live (UK  /Ramp Recording / Double Denim)
Dire que le projet du Mancunien Matt Farthing aura fait couler beaucoup d’encre relève de l’euphémisme. À la fois drôle, cynique et révolté, Stay Positive s’attache à se trouver là où l’on ne l’attend pas. Changeant de nom comme de géométrie, passant de l’indie-house à la nu-rave, l’entité met un point d’honneur à faire danser ses convives sur des hymnes colorés et décadents invoquant les heures de gloire de l’Hacienda. Une musique furieuse et euphorique qui entrecroise en live des projections situationnistes pessimistes. This is England.
https://soundcloud.com/st4yp0sitive

Yan Wagner // La MVERTE – Dj Set  (FR / PSCHENT)
Sous ses airs de jeune premier parisien (ouvrant pour Air, Goldfrapp et tournant aux côtés de Mai Lan et Benjamin Biolay), Yan Wagner gratte, au gré d’une musique trépidante et tourmentée, le vernis d’une new-wave embrumée qui retrouve auprès de la voix du ténor candide, mais habile, sa fraîcheur d’antan. Entre présence scénique saisissante et compositions mélodiques remarquables, Yan Wagner se prête volontiers au jeu du DJ-set, invoquant avec brio, épaulé de son compagnon de jeu LA MVERTE, les titres phares qui l’auront inspiré.
https://soundcloud.com/yanwagnersyrup
https://soundcloud.com/la-mverte

Gold Zebra – Live (CAN / Visage Musique)
Le retour discographique des Montréalais de Gold Zebra se précise. Même si les inconnues entourant l’imminent LP demeurent nombreuses, le duo – très justement décrit comme pourvoyeur d’une disco noire, bouleversante et déchirante – dessine avec le morceau Invisible Disorder une délectable ébauche de ce que sera celui-ci : une lame, merveilleusement synthétique, foutrement mélancolique, chatouillant de son tranchant toute corde sensible. Perçant la glace d’une italo-disco minimale, aux fortes consonances cold-wave, la voix de Julie s’insinue, aussi sensuelle que distante.
https://soundcloud.com/goldzebra

20h // 18-20€

Le Point Éphémère
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Samedi 8 juin

Dead Sexy Inc, 1=0 and co à l’International

934078_582672801763264_414860652_n

1=0 
On défonce, on défonce, on défonce, on défonce, on défonce, on défonce, on défonce, on défonce, on défonce, on défonce, on défonce, on défonce, on défonce, bah oui.
https://www.unegalzero.com/

Dead Sexy Inc
Après 250 dates pour la sortie de « Kamikaze » le trio Berlinois est de retour avec la sortie de « Rodeo Boys » qui sort en Europe le 31 mai 2013 sur le label Allemand 7us Music. Leur mélange de riffs hypnotiques et de pop song electro new wave est un hymne au Raw Power et aux Sonic Reducers.
www.deadsexyinc.com

Dick Voodoo
« Sous le pavé des gated communities de l’occident figé défilent d’étranges processions. Elles rassemblent au sein d’étroites cavernes d’alcool et de fumée ceux venus remercier l’électricité. Deux opérateurs leur répondent, l’un contrôle les oscillations mathématiques primitives de ses machines, l’autre scande à haute voix l’amplification des volts. Ils créent l’orage spéléologique, la fureur troglodyte. Repartent dans le noir qui attend l’aube et annonce d’autres villes à prendre. » Dick Voodoo
http://dickvoodoo.blogspot.fr/

Jumbo Layer
Gilles Riberolles + Mickey Blow= Jumbo Layer, un duo blues, funky, roots et moderne à la fois…. »Psychedelic-voodoo-blues » comme l’ont dit certains…..On a vu l’harmoniciste Mickey Blow aux cotés de Johnny Thunders, Little Bob, les Stunners etc….On a connu Gilles Riberolles a travers ses articles pour Best, ses groupes Casino Music et Satanic Majesties, ainsi que les 3 albums de Jumbo Layer dont il est le chanteur et le guitariste.

DJ Set de LeYan & Skoob le Roi
Entre Hip-Hop, reggae balkanique, spectacle de claquettes et show electro acoustique (à tendance 18eme siècle), vous ne sortirez pas indemne d’un DJ Set de LeYan & Skoob le Roi.

20h // Entrée Libre

L’international
5/7 Rue Moret
75011 Paris
http://www.linternational.fr

MIM, La Ligne Claire, Patrick Lombe aux Instants Chavirés

Mim

MIM Post free proto cold indus – Bruxelles
« Expérience quantique intelligible, du béton sanguin aux fonds marins, d’abstraites électroniques, et de Rock cinétique.
Les particules de poésie s’intriquent.
Prouver la vie dans le vide, Que danse la vie dans le vide. »
Un projet musical froid et intriguant, mort-né dans un studio bruxellois, sorti il y a peu sur le label l’Amour aux Mille Parfums, et joué avec des membres de La Pince. Des instrus subtiles et captivantes, un palimpseste d’influences rugueuses, et des concerts qui groovent grâce à l’ingénieux procédé de Mim (en gros le chanteur danse et ça fait de la musique, c’est ouf). Le leader de ce groupe est aussi le faiseur de son de plein de gens biens du genre èl-g, TG Gondard, Klaus Legal ou les Dreams. www.a1000p.com

La Ligne Claire rencontre Patrick Lombe No wave, anti rock – Paris
Des jeunes dans le vent qui ont écouté du reggae pendant leur dépression nerveuse. Répétition, hypnotisme, mélancolie, déhanchements ; une batterie intempestive et des lignes de trucs qui font mouiller. Ils ont sorti un maxi chez Bruit Direct, c’est bien, mais ils ont pas joué depuis belle lurette, c’est mal. En 2013, ils rencontrent souvent Patrick Lombe (roi de la guitare, prince du rhum arrangé, et moitié de Placenta Popeye avec Jo Tanzprocesz) pour encore plus de répétition et de déhanchements. En mars ils ont essayé au Kraak Fest, pourquoi pas à Montreuil, hein ?

Avant-goût :
http://soundcloud.com/alophen-baby/sets/la-ligne-claire-patrick-lombe
http://freemusicarchive.org/music/La_Ligne_Claire/
http://freemusicarchive.org/music/Patrick_Lombe/

20h // 5€

Les Instants Chavirés
7 rue Richard Lenoir
93100 Montreuil
http://www.instantschavires.com‎

Dimanche 9 juin

 Dave Grubbs, Ela Orleans et Idiot Glee au Point Éphémère

Grubbs-web

David Grubbs (US / Blue Chopsticks) est un héros injustement oublié du songwriting actuel. Vétéran de la scène de Chicago avec notamment Bastro, Brise Glace ou Squirrel Bait, il fonde le groupe culte Gastr Del Sol avec Jim O’Rourke (actuel 5ème membre de Sonic Youth) et John Mc Entire. David est un défricheur et redécouvre pour nous d’autres talents oubliés, il explore les contrées de l’improvisation, revisite le rock.

Ela Orleans (PL / la station radar – Atelier Ciseaux) fait vaciller ses créations sonores dans le Landerneau new-yorkais depuis une poignée d’années. Usant de violon, guitare, piano, sampler et autres accidents soniques,Ela Orleans tricote des pièces musicales étourdissantes de beauté interlope, détachées de tout mais si proche de l’âme. Mars is Heaven composé et écrit en 2011 à New York, est le nouvel album d’Ela Orleans.
elaorleans.wordpress.com

Certains d’entre vous connaissent déjà James Friley alias Idiot Glee (US / Atelier Ciseaux), cet artiste américain originaire du Kentucky adepte des compositions mélancoliques et des sonorités pop-home-made chaleureuses. Après un premier album sorti en 2011 sur le label Moshi Moshi (Hot Chip, Egyptian Hip Hop…), Idiot Glee nous revient avec un nouvel EP intitulé Life Without Jazz. Comparable à celle d’un crooner vous aimerez sa voix, ses compositions légères et mélodieuses à mi-chemin entre la pop et le jazz

20h // 15-18€

Le Point Éphémère
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

 

****

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *