L’agenda cool pop de la semaine du 11 février au 17 février 2013

dune-1984-1080p-bluray-dts-x264-149
Dune, David Lynch (1984) -ouais c’est Sting-

Mardi 12 Février

Jérôme Noetinger et Antoine Chessex aux Instants Chavirés

12fev

Jérôme Noetinger :  Revox, éléctroniques

Jérôme Noetinger. Né en 1966. Membre fondateur de la Cellule d’Intervention Metamkine. Il dirige le catalogue de vente par correspondance Metamkine spécialisé dans les musiques électroacoustiques et improvisées. Il est aussi membre du comité de rédaction du magazine trimestriel Revue & Corrigée. Compositeur et improvisateur, il travaille sur scène avec un dispositif électroacoustique regroupant magnétophones à bande, table de mixage, synthétiseurs analogiques, effets, micros-contacts, haut-parleurs … parmi ses nombreux projets : Duo avec Lionel Marchetti depuis 1993. Membre du MIMEO, Quintet Avant avec Lionel Marchetti, Jean Pallandre, Marc Pichelin et Laurent Sassi… http://www.metamkine.com/

Antoine Chessex : saxophone amplifié, électroniques

Antoine Chessex est un compositeur, saxophoniste et musicien expérimental suisse. Ses travaux se basent sur l’exploration de la physicalité du son et des espaces. Chessex s’est produit dans de nombreux festivals et salles de concerts autour du globe, notamment au Japon, en Chine, en Russie, aux États-Unis et en Europe. Il reçoit des commandes de composition de nombreux ensembles de musiques contemporaines en Europe.
En parallèle à ses activités de compositeur, Chessex est actif internationalement comme saxophoniste et performeur solo. Ses interventions solos résultent en des expériences intenses en totale immersion dans le son, détournant radicalement le saxophone de sa tradition bien tempérée. Chessex collabore régulièrement avec Valerio Tricoli et a également travaillé avec des musiciens tels que Zbigniew Karkowski, Lasse Marhaug, Chris Corsano, Maja Ratkje, Jerome Noetinger, Axel Dörner, Burkhard Beins, C. Spencer Yeh, Kasper Toeplitz, Robin Hayward et le
groupe Monno. www.soundimplant.com/achessex

20h30 // 10-12€

Les Instants Chavirés
7 rue Richard Lenoir
93100 Montreuil
http://www.instantschavires.com‎

Zuluzulu au Social Club

12022013_recto

Catching Flies
Dream Koala

Myth Sizer / Just Us / Snka

23h // Entrée Libre

Le Social Club
142, rue Montmartre
75002 Paris
http://www.parissocialclub.com

Mercredi 13 février

 Glass Animals et Indians au Point Éphémère

indians-web

Tout droit venu de Copenhague au Danemark, Indians (DN/4AD) à littéralement crée une merveille, radicalement opposée à la pop édulcorée qu’on a l’habitude d’entendre de la part de leurs voisins scandinaves. En écoutant leur premier single, on note une certaine mélancolie qui n’ôte en rien la beauté du morceau. Il apparaît même un effet entraînant avec des paroles telles que : « There are lights in your eyes, but your eyes don’t see anymore” (« Il n’y a pas de lumière dans tes yeux, mais dorénavant tes yeux ne voient plus »). Ce qui définit bien l’atmosphère de Indians.

A Londres, le temps ne s’écoule pas pareil pour tout le monde : alors que des Jeux Olympiques à la City, on s’agite en toute frénésie, dans les caves, les égouts, des musiciens ralentissent admirablement le tempo, en un psychédélisme éreinté, accablé, évidé. On est déjà bien loin du dubstep dans le minimalisme déroutant de Glass Animals (UK / XL / Kaya Kaya), qui se joue tout en échos et zig-zags, avec cette voix déplacée de crooner menacé. On va en reparler, et il sera question d’amour. glass-animals.tumblr.com/

20h // 13-15€

Le Point Éphémère.
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Jeudi 14 février

BS présente Arlt + Maher Shalal Hash Baz + Le Ton Mité en concert à la Galerie 28

14fev_concertBS

Trois groupes amis par delà les frontières se rassemblent en une petite caravane nomade qui fera halte à la galerie 28 rue Pétrelle. Eloïse Decazes du duo Arlt chante en invitée sur le dernier album en date de Le Ton Mité qui lui-même a participé à plusieurs disques de Maher Shalal Hash Baz dont le leader, Tori Kudo a accompagné Arlt au piano durant leur dernière tournée au Japon. Ils se retrouveront tous ensemble ici pour la première fois, à l’occasion d’une soirée qui s’annonce poétique, imprévisible et délirante.

Maher Shalal Hash Baz :  « Découvrir Maher Shalal Hash Baz fut pour nous une belle éclaircie, la certitude de pénétrer dans un monde nouveau simplifiant les données de l’ancien. Dire que cette musique est naïve serait trop facile. Il sera plus pertinent d’écrire qu’elle est simple et honnête, faite uniquement de bric et de broc et de passion innocente. Pourtant, le passé jazz de Kudo lui permet toutes les audaces dans un cadre dévolu à ses influences, allant du Velvet Underground à Syd Barrett en passant par Captain Beefheart. Vous l’aurez compris : Maher Shahal Hash Baz produit avec une spontanéité peu commune (et en ces temps alambiqués, déstabilisante pour qui n’a pas gardé son coeur d’enfant) des comptines, des chansons, des pièces de musique. » Etienne Greib – Magic

Arlt :  Avec l’humble ingéniosité des artisans et un matériel réduit au strict nécessaire, Arlt redonne tout son lustre à un art ancien, qui revêt soudain l’éclat de la nouveauté. Il entre peut-être du folk et du madrigal, du blues et de la pop, des langages d’autrefois et des propositions inédites, dans la composition de ce singulier mortier sonore battu à mains et à voix nues. Ça n’a en réalité que peu d’importance : l’essentiel, ici, se trouve dans une musique qui cultive à la fois sa longue mémoire et son amour de l’imprévu pour jouer sa propre partition, hors des modes et au cœur d’un présent ouvert sur l’immensité des temps passés et à venir.

Le Ton Mité : Le Ton Mité est le projet de McCloud Zicmuse, musicien originaire d’Olympia (USA). Ses compositions ou comptines pop élégamment orchestrées vous entraînent dans son univers farfelu et coloré, peuplé de nuages barbus, d’arbres et de bateaux. Sa musique est personnelle et raffinée, riche et épurée, d’une étrange beauté.

20h30 //  8€ (dans la limite des places disponibles) / réservations à info@baladessonores en nous indiquant dans l’objet la date de l’événement et votre/vos nom(s).

Pour les adhérents BS (carte en vente à La Fabrique Balades Sonores), une place achetée = une place offerte en nous envoyant aussi un mail à info@baladessonores.

Galerie 28
28 rue Petrelle
75009 Paris

Schlauberg, Fauve et AV au Nouveau Casino

Schlauberg

Schlauberg est un groupe Français originaire de Lille et de Paris. Le projet est constitué de deux membres fondateurs Arnaud Lefin (multi instrumentiste et compositeur principal) et d’Olivier Schlauberg (Chanteur /Auteur /Compositeur). En 2011, 3 autres musiciens rejoignent le groupe Léo Grandperret (Guitariste / Compositeur), Bastien Catenacci (Bassiste) et Mark Rutledge (Batteur). Tous ont une solide expérience musicale à travers divers projets menés sur la scène indépendante (Kings Off Cash, GOS, Blackpool, Clarika, Rodrigue, Enemies…).

Du « talk over » au chant, en passant par la lecture – la voix rassemble – les mots sont – la musique suit.

http://www.schlauberg.fr

AV

AV est l’enivrant projet du Francilien Adrien Viot, qui plutôt que d’allumer un cierge sur l’autel des vieilles gloires eighties, vient les convier au chaos de sa génération. Les synthétiseurs de Suicide, Kraftwerk et Mirwais Ahmadzaï sont tatoués en AV mais loin d’être un projet de revival new-wave nostalgique, sa production actuelle, rugueuse mais rigoureuse, met en valeur son écriture insolente, en français.

Souvent charnelles et vicieuses, ses paroles ont la poésie d’un Christophe coupé du jour, AV décrit Paris, ses errances de l’esprit qui lui permettent de se mesurer aux dandys, Jacno en tête. Il prête aussi ses mots d’un poétisme acide à Lescop, le nouveau projet du chanteur d’Asyl qui lui a écrit Autostrada en retour d’ascenseur.

Avec AV, on est toujours certains de s’enfoncer dans les caves obscures parisiennes comme dans des histoires tourmentées des âmes de la capitale qui vont chercher leur salut des vapeurs d’alcool. Eva E. Davier, réalisatrice du premier clip d’A/V en a capté le magnétisme, mettant en image les contradictions du tube manifeste Venus Bar, où les râles passionnés ponctuent une chronique de la vie nocturne.

Epaulé par Alexandre Armengol Areny des Puss in Boots pour la production des morceaux, Av a réunit également autour de lui la guitare d’Alice Botté (Alain Bashung, Christophe, Daniel Darc, H-F Thiefaine, Jacno etc.), la guitare blues de Léo Grandperret (Kings of Cash), la basse dʼAntoine de Saint Antoine (Lescop, Daniel Darc) et les compositions de Philippe Thibault (Garçons dʼEtage). Il prepare actuellement son premier album en compagnie de Christophe Van Huffel (Bashung, Christophe, Tanger)

http://www.avsinger.tumblr.com

≠ FAUVE

FAUVE se présente comme un collectif ouvert – ce qu’ils appellent entre eux le « CORP » – opérant sur plusieurs supports (musique, vidéos, photos, textes, visuels, web, etc.) et dont le travail met en avant un certain propos : le rejet de la dureté des rapports humains contemporains, le refus du défaitisme, le droit à la faiblesse, la toute-puissance de la parole et la quête acharnée du grand Amour (quel qu’il soit). Les membres fondateurs de FAUVE sont tous amis de longue date. Ils se sont d’abord retrouvés autour de la musique et de la nécessité d’extérioriser à plusieurs. De là provient ce spoken word en français, posé sur des instrus allant du hip-hop à la pop ; c’est ce qui explique aussi le fond des textes, transparents de bout en bout, sans lyrisme et sans fard. Mais avec de l’espoir. Progressivement, le projet s’est diversifié par l’arrivée au sein du noyau dur de FAUVE de compétences nouvelles, désormais intégrées de façon permanente au CORP. Aujourd’hui, les membres de FAUVE veulent continuer à formaliser leurs peines et leurs joies, leurs craintes et leurs idéaux, jusqu’à ce que leurs vies respectives soient meilleures. Toujours dans une optique collective. Parce qu’on n’est jamais de trop pour ces choses-là.

≠ FAUVE est un collectif ouvert. Un CORP.

Les membres de FAUVE sont liés par une conception partagée de la Vie et des Gens.

FAUVE baise les rapports humains baisés, défait le défaitisme, hait la haine et a honte de la honte.

FAUVE adhère de façon inébranlable à la croyance selon laquelle l’Amour peut rafler la mise dans ce monde bizarre.

FAUVE est désespérément optimiste.

FAUVE a démarré courant 2010, par l’écriture de chansons issues d’un besoin commun et urgent de vider le trop-plein avec le moins de contraintes possibles. D’où le français, d’où les textes, d’où le spoken word.

FAUVE s’est ensuite progressivement agrandi. Il s’est entouré de renforts, il a développé des yeux et des perspectives, pour décliner le propos des morceaux sur d’autres supports. Le projet compte désormais 5 membres permanents.

FAUVE n’est pas encore arrivé à l’âge adulte : d’autres acteurs continuent d’apporter au projet, de façon épisodique mais toute aussi loyale (photographie, textes, illustrations, etc.). Ceux-ci sont également considérés comme faisant partie intégrante du CORP, même si rien n’est formalisé.

FAUVE est une porte ouverte jour et nuit, une épaule et une oreille.

FAUVE c’est qui veut. Et si ça se trouve demain on sera nombreux ≠

http://www.FAUVEcorp.com

19h // 14€

Nouveau Casino
109, rue Oberkampf
75011 Paris
http://www.nouveaucasino.net/

Julie Doiron à l’Espace B

Julie+Doiron+Julie

Julie Doiron (folk / jagjaguwar / canada)
site internet  : Julie Doiron est une chanteuse et compositrice canadienne qu’on ne présente plus, qui compte déjà plus de 10 albums à son actif. Julie Doiron a également collaboré avec des artistes comme Herman Düne (sur l’album Not on Top), Tragically Hip, Gordon Downie

20h30 // 8-10€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

Midnight Special LP release party à la Java

Pour la sortie du vinyle Midnight Specials, le label parisien Midnight Special Records réunit les artistes présents sur le disque.

Explorant les limites de la folktronica et du néo-surf inuit, Caandides développe sa propre esthétique. Leur musique mêle guitares cliquetantes et traitées, rythmes acoustiques et numériques, poésie chantée d’une voix cancre. La complicité est de mise entre les membres de Caandides, et le groupe nous la fait partager le temps d’un concert.

Alice Lewis prend la pop par la main et l’emmène en balade, à la rencontre de la musique classique, de l’Asie et des boîtes à rythmes low-fi… Elle fabrique, l’air de rien, une musique hybride et universelle marquée par l’expérimentation, la recherche harmonique, les Beaux Arts et la littérature.

Enfant terrible du psychédélisme français, Juan Trip est tombé très tôt dans l’acid-house, avant de se reconvertir, avec génie, dans le rôle de l’Anton Newcombe français. Il a notamment collaboré pendant plusieurs années avec F Communications, le label de Laurent Garnier. Il est aussi l’auteur du fameux Consolation sorti sur Citizen Records en 2006.

Malvina Meinier est chanteuse et pianiste. Après une tournée européenne, un album solo enregistré en Italie et l’enregistrement de la B.O. du film Les Chevaux de Dieu, elle collabore désormais avec Marius Duflot et Michelle Blades pour créer une musique sauvage, moderne et électronique.

Originaire du Panama, l’américaine Michelle Blades a été bercée par les sonorités hispaniques. Devendra Banhart et Jolie Holland sont sans conteste les noms qui résonnent le plus à l’écoute de ses morceaux. Son premier album,Oh Nostalgia !, est sorti en février 2010 sur le label River Jones Music.

Né à Baltimore, le compositeur Dick Turner vit à Paris. Après avoir joué et tourné avec Herman Dune, Zombie Zombie, My Broken Frames… il a enregistré le titre Contrôle-moi sur Midnight Special Records.

Midnight Special Records Crew DJ Set

21h // 5€

La Java
05 Rue du Faubourg du Temple
75010 Paris
http://www.la-java.fr/

Vendredi 15 février

Dan Deacon à la Maroquinerie

4187_event

America, son dernier album sorti le 27 aout dernier, est le fruit de plusieurs années passées sur scène à travers le monde, entre exercices individuels et coordination de groupe… Un perpétuel questionnement sur la notion d’identité culturelle. Le Dan Deacon Ensemble formé à l’occasion de la tournée sera composée de Dan accompagné de 2 batteurs

19h30 // 18€

La Maroquinerie
23 rue Boyer
75020 Paris
http://www.lamaroquinerie.fr

Dignan Porch et By The Sea à l’Espace B

Dignan Porch (noise pop / captured tracks / uk) bandcamp
Cela fait quelques temps que nous draguions les londoniens de Dignan Porch, séduit par leur pop trouble et délicieusement vicié. Les mélodies hétéroclites du combo mené par les frères Walsh trouvant son équivalant quelque part entre le fondamentalisme brit pop mais élégant d’un Blur et et hardiesse et l’audace d’un Pavement. Des qualités rares qui auront permis au quintet d’être l’une des toutes premières signatures du maintenant célèbre label Captured Tracks, et d’asseoir leur réputation rockeurs mélancoliques.

By The Sea (indie / the great pop supplement / uk) bandcamp

20h30 // 6-9€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

Fireworks festival : Sbtrkt DJ Set au Social Club

15022013_recto

SBTRKT dj set / SAM TIBA /MYD / BLACKJOY

23h // 18-20€

Le Social Club
142, rue Montmartre
75002 Paris
http://www.parissocialclub.com

Samedi 16 février

Hold Your Horses, Colour In The Street et Future Dust au Bus Palladium

Concert BUS PALLADIUM

Hold Your Horses! : http://www.facebook.com/holdyourhorsesparis
Colours In The Street : http://www.facebook.com/colours.street
Future Dust : http://www.facebook.com/futuredusttheband

Colours in the Street est un jeune quatuor niortais de moyenne d’âge 18-19 ans. Bercés par la pop et le rock anglo-saxon ces quatre multi-instrumentistes distillent une pop radieuse et mélancolique reflétant un univers originalement coloré de mélodies pêchues, romantiques et entêtantes.
Depuis près de deux ans, les Colours enchainent les dates et les festivals partageant la scène avec de nombreux artistes tels qu’IZIA, Asaf Avidan, Groundation, SOMA… Lauréat SFR Jeunes Talents Printemps de Bourges 2012, Colours in The Street revient en 2013 avec un nouvel EP «Paper Child» marquant vraisemblablement l’évolution et la maturité d’un groupe qui n’a pas fini de faire parler de lui.
«Colours in the Street enchaîne les morceaux radieux, les refrains collants et les petits tubes radiophoniques avec une facilité presque déconcertante, comme s’il s’agissait d’une langue maternelle, d’un talent inné, une classe sans effort.» Les INROCKS myspace

Future Dust

Future Dust est un groupe angevin qui propose un cocktail explosif de rock, pop et new wave. Le combo s’inspire autant des courants musicaux des années 80 que de la scène indie rock actuelle.

en écoute sur official fm  ou sur bandcamp

 Hold Your Horses !

Depuis un peu plus de trois ans Hold Your Horses! sème ses feux d’artifice à Paris et ailleurs. Mêlant à ses instruments rock des arrangements de violon, de clarinette, de trompette et de claviers, et mariant une voix masculine à une voix féminine, cette fratrie compose et joue en s’essayent à l’art subtil d’une pop belle et tendue. Un concert de Hold Your Horses! est un mur de love. Une expérience unique qu’ils ont partagé des États-Unis à la Belgique en passant par l’Italie et bien sûr la France, où ils ont écumé les scènes parisiennes (Nouveau Casino, Flèche d’Or, Baron, Glaz’art) et de province (Bar en Trans’, Rock en Seine, Route du Rock, Printemps de Bourges). Après l’EP fait d’anagrammes « Sorry ! Household » produit par Villeneuve et paru en juin 2011, Hold your Horses! sortiront en mai 2012 un EP produit par Jean-Charles Versari (Les Hurleurs, Versari). Avec cet EP, intitulé ‘Apologize’, Hold Your Horses! continue sa projection sur la voute céleste. ‘Apologize’ est une jolie constellation de quatre morceaux, quatre saisons, quatre mouvements. On y retrouve leur « marque de fabrique »: une pop polyphonique pleine d’énergie et d’urgence qui chamboule et fait bouger. myspace

21h // 6 €

Le Bus Palladium
6, rue Pierre Fontaine
75009 Paris

Fireworks : Petite Noir au Point Éphémère

Petite-Noir-web

New York ? Manchester ? Ne cherchez plus. L’Eldorado pop moderne se trouve sans doute à Cape Town ! Après avoir découvert Desmond And The Tutus, DJ Mujava, Spoek Mathambo ou encore Die Antwoord, l’Afrique du Sud livre un nouveau secret (trop bien gardé) nommé Petite Noir (AF) . Tête pensante de ce projet, Yannick Ilunga est né à… Bruxelles de parents angolais et congolais, a vécu trois ans en Europe avant de rejoindre Cape Town. Là-bas, il dévore toutes les musiques sans a priori, de Britney à Morrissey, d’A$AP Rocky à Fela Kuti, de Donovan à Neon Indian. Ces horizons élargis éclairent alors un répertoire alliant percussions traditionnelles et production moderne, songwriting précieux et rythmiques au cordeau. Petite Noir, mais haut en couleur.  facebook.com/petitenoir1

Urban Heat Island est le premier album de Night Works (UK / Coop). C’est aussi le premier enregistrement en solo de Gabriel Stebbing, l’ex bassiste de Metronomy : onze chansons qui recréent l’ambiance « after-hours » en ville. Produit par ses amis et collaborateurs Joseph Mount (Metronomy), Ash Workman (Klaxons) et lui-même, l’album a été enregistré dans le studio Downtime, un projet secret qui a rendu la musique de Night Works plutôt « nocturne ». facebook.com/NightWorks?fref=ts

20h // 13-15€

Le Point Éphémère.
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Dimanche 17 février

Elliott Brood et Hey Hey My My au Point Éphémère

ElliottBrood-web

La musique d’Elliott Brood (CN/ Six Shooter) est un voyage dans le temps, elle exploite l’Histoire pour relier des chansons personnelles de manière narrative, cinématographique. Le dernier album Days Into Years (2011) affectionne toujours autant les tranchées boueuses dans lesquelles ont trainé les soldats. Musicalement, Elliott Brood sonne le glas de l’étiquette « death country » attribuée à leurs premiers travaux : gravitant autour d’un rythme effréné, la mandoline entre en collision avec les harmonies suaves du piano et pour la première fois, de la guitare électrique. Après avoir arpenté des milliers de kilomètres entre les festivals d’Amérique du Nord, d’Australie et d’Europe, le groupe peut aujourd’hui se targuer d’avoir un rayonnement mondial. myspace.com/elliottbrood

Les deux Julien se rencontrent à Bordeaux durant leurs études. Leur premier groupe s’appelle Migraine Institute. Ils fondent ensuite British Hawaii qui se fait connaître sur Paris. Un titre du groupe est retenu sur la compilation CQFD des Inrockuptibles en 2003. Ensuite, ils montent en 2005 le groupe Hey Hey My My (HHMM) (FR / Sober & Gentle), dont le nom vient de la célèbre chanson de Neil Young, Rust Never Sleeps. Les chansons de HHMM, de premier abord joyeuses et énergiques, renferment des textes souvent mélancoliques teintés de second degré. Le groupe sort son premier album éponyme en avril 2007. Au printemps 2010, la sortie de leur deuxième album nommé A sudden change of mood, est plus électrique avec des mélodies pop addictives. myspace.com/heyheymymyband

20h // 13-15€

Le Point Éphémère.
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *