Foxygen au Point Éphémère. Samedi 4 février 2013

Regarder en arrière, adorer ses idoles, et puis faire un groupe, pour faire un peu pareil. Parce que c’est cool, et puis ça permet de porter des déguisements, et aussi de voyager avec des potes. Ce soi je crois que le concert est l’illustration pratique de ce cas de figure.

Au Point Éphémère ce soir, c’est la soirée où Foxygen revient dans une salle un peu plus grande après une prestation remarquée à la Mécanique Ondulatoire. La soirée est complète, l’indie fait décidément recette.

Foxygen point FMR  002 - 020213

La première partie est assurée par Wall Of Death. J’avais un peu peur en voyant le nom du groupe.  Les trio arrive sur scène, malgré les tatouages et les cheveux longs du chanteur, on devrait échapper au GrindCore.  En fait ça serait plutôt du psych-core d’ailleurs.  Le genre de groupe que tu peux avoir dans ton entourage, le copain un peu musical geek,  super fan d’americana et de rock psychédélique qui a un groupe et qui joue tous les weekends.

Foxygen point FMR  006 - 020213

Même si parfois, il y a des moments un peu moins intenses (le syndrome répète),  les parisiens ( ?) livrent un concert court et très prenant. Porté par les claviers et le jeu nerveux du guitariste. Morceaux hypnotiques portés par des fulgurances de guitare.

Foxygen point FMR  003 - 020213

Une fois de plus, une très bonne raison d’arriver à l’heure pour un concert au point Éphémère, pour voir des premières parties toujours impeccables (si si, c’est le cas la plupart du temps).

Foxygen point FMR  015 - 020213

Une pause, puis la tête d’affiche arrive sur la scène. Une première constatation, ils sont super jeunes,  et le chanteur à des colliers en bois, une veste avec des poils, et du mascara qui coule (je pense qu’il devrait aller voir le très cool et chic Edward Barrow pour savoir comment rester digne sur scène).

Foxygen point FMR  016 - 020213

Avec le gars, un guitariste clavier tout droit sorti des Beaux Gosses (R. Sattouf, 2009), une fille avec des cheveux roses, un tambourin, et une robe ; un batteur qu’on ne voit pas (on est au point Éphémère, l’éclairage de la scène c’est has been) et un bassiste en combijean (on a échappé au terrible et traumatisant combi short brrr).

Foxygen point FMR  013 - 020213

Bon je parle de mode et puis après je ne vois pas les mots défiler… Et la musique ? Hein la musique ça a donné quoi ?Les américains font un joyeux mélange de tout ce qui a compté dans les années 60/70, on pense à David Bowie (un peu), aux Rolling Stones période She’s a rainbow, à Elton John, l’Elton de la période Tommy.

Foxygen point FMR  024 - 020213

Donc évidemment avec tout ça, on est comme dans des pantoufles.  On peut se laisser bercer par la musique, comme à la maison, la bière fraîche et les gens collés  à toi en plus. En gros la musique idéale pour ne pas faire attention à ce qu’il se passe sur la scène, d’ailleurs ça pourrait être n’importe qui d’autre. Mais ce n’est pas désagréable pour passer du temps au bar et parler de trucs avec les amis.

Foxygen point FMR  014 - 020213

Le groupe fait bien sa musique, c’est assez souvent un peu bordélique, mais on peut mettre ça sur le compte de leur adolescence (ils ont même décrété une stage invasion à un moment). Pas encore tout à fait mûrs, mais déjà roublards, et ils ont déjà une communauté de fans qui semble les suivre de près. Dans le genre je préfère mille fois Shimmering Stars, plus abouti, plus mûr sans doute.

Foxygen point FMR  026 - 020213

Le concert se passe quand même bien, même si j’avoue que mon attention avait beaucoup baissé sur la fin, la faute à trop d’agitation et à trop de discours interminables du gars. Au final ce n’est pas décevant, car je n’avais pas d’attente particulière, sinon de retrouver ce que j’avais entendu sur le disque (les disques d’ailleurs, en lien ci-dessous, très bons).

Foxygen point FMR  024 - 020213

Cette attente-là a été comblée, par contre le passage au live est un peu plus décevant.

Curfew, c’est le moment des debriefings d’après concert, et du débat d’idée, mais là c’est une autre histoire déjà.

Et puis une galerie Foxygen, tiens.

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *