Aymé Release Party à la Flèche d’Or. Mercredi 12 juin 2013

Aymé
Aymé

Le mercredi 12, on était à la release party d’Aymé à la Flèche d’Or. Pour l’occasion le groupe s’était entouré de Victorine et de MmMmM pour que la fête soit complète.

Le premier groupe sur le pont était Victorine. Victorine c’est un spectacle complet, il y a beaucoup de monde sur la scène, des surprises, et des changements de plateau, comme dans un vaudeville. Le groupe est emmené par une chanteuse charismatique, visiblement amatrice d’accessoires et de changements de costume.

Victorine
Victorine

Elle est accompagnée d’ailleurs d’un costumier/homme à tout faire/musicien sur la scène.  Le reste du groupe est composé de beaucoup de têtes connues, on reconnaît notamment le polypopeux Kim à la batterie. Les chansons sont autant de tableaux différents, et chaque élément est une petite histoire racontée par Victorine. L’ensemble est plaisant et très ludique au départ. L’exécution des morceaux est parfaite et sans accroc. C’est parfaitement pro(pre). A mon goût, c’est presque trop propre, on a l’impression d’un enchaînement un peu désincarné, malgré les efforts (louables) de la star et de ses musiciens.

Ensuite les héros de la soirée arrivent ! Aymé et leurs chemises de fête soigneusement choisies pour l’occasion, avec une mention spéciale au clavier, avec une très belle chemisette Adidas Stefan Edberg (ca 1987/1988). Et du coup, avant même le début du concert, je suis déjà à moitié conquis (un peu aidé aussi par le mini concert au Truskel qui m’avait laissé un plutôt bon souvenir).

Aymé
Aymé

Le concert est très propre là encore, on sent les influences très fortes du groupe, entre Cock Robin, Talking Heads et le délire de musiciens de studio. Ces influences sont parfois un peu gênantes, parce qu’on sent que les musiciens se laissent parfois griser par leur virtuosité manifeste, et on a vraiment l’impression d’être parfois devant un tremplin pour groupes de funk technique (un genre à part entière, si si je vous promets). Je reconnais quelques morceaux du mini EP sorti il y a peu, dont le très propres Eye to Eye (et peut être We Want Out). Ce n’est pas désagréable, mais au final il m’est un peu difficile de différencier les morceaux devant le mélange proposé.

La technique, le look et les danses des musiciens sont complètement au point, mais il manque encore un peu de chansons marquantes, ou reconnaissables parmi le joyeux mélange proposé. Encore un fois, je me suis parfois un peu senti perdu ou décontenancé dans la somme des influences proposées, l’hommage à une certaine vision musicale clinique des années 1980 étant par moment un peu trop marqué. Mais si vous aimez la nostalgie, les groupes qui jouent bien, et les danses en pantalon de loisir, je vous recommande d’aller voir le groupe, qui est totalement parfait dans son style particulier.

La soirée s’est terminée avec les MmMmM, qui ont proposé une sorte de condensé des deux groupes précédents, avec les mêmes qualités et, fatalement les mêmes limites. Là, on peut parler de soirée cohérente et bien équilibrée, et c’est pas tous les jours le cas.

MmMmM
MmMmM

Aymé en musique.

Le diaporama

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *