Agenda pop-culture tout neuf de la semaine du 24 septembre au 30 septembre 2012

307th Strategic Wing B-52D
Operation Linebacker, North Vietnam, 1972

Lundi 24 septembre

Les Concerts BS:  House Of Wolves, Correatown et Johannes Hopfner à l’International

Balades Sonores présente (dans l’ordre de passage)

Johannes Hopfner
Avec son jeu de guitare folk qui emprunte aux grands maîtres du genre, sa voix tantôt profonde et légèrement éraillée, tantôt claire et éthérée, son harmonica et son œuf shaker pour soutenir les passages les plus relevés, l’on oublierait presque, parfois, que Johannes est bel et bien seul à jouer, tant ses performances nous emmènent loin, au pays des chercheurs d’or, des grandes plaines et des chamanes.

Correatown
Il est impossible d’écouter Correatown sans ressentir quelque chose ; espoir, joie, mélancolie, ou même désespoir. Des cordes dramatiques et de délicats chants féminins mis en abyme par l’inspiration et la nostalgie du Boom de Phil Spector. La voix d’Angela Correa est une petite camera obscura, un peu de Gigi et beaucoup d’Azure Ray. L’instrumentation luxuriante de la bande son ainsi que les ballades terriblement sincères prouvent qu’une chanson peut être autant magnifique que déchirante.

House Of Wolves
Un doux accord, supporté par l’écho du piano, une simple et presque parfaite progression qui touche résolument le cœur et la voix éthérée et tendre chantant des chansons d’amour et de peine. Ceci est le son magique et singulier de Rey Villalobos, plus connu sous le nom de House Of Wolves. Un pianiste, un chanteur, un auteur, un multi-instrumentaliste de formation classique, Villalobos est tombé amoureux de Chopin dans sa jeunesse et considère toujours le virtuose comme sa première et principale influence aujourd’hui.

DJ SET BS TEAM

20h // Entrée Libre

L’international
5/7 Rue Moret
75011 Paris
http://www.linternational.fr

Jonathan Boulet et The Chap au Point Éphémère

Double affiche pour cette entrée sous le signe d’une pop luxuriante et fun !
Jonathan Boulet (Modular – La Baleine / Austr) est un jeune éphèbe de la scène australienne, véritable self made man et touche-à-tout. En quelques semaines d’enregistrement DIY, naît son second album We Keep the Beat Found the Sound See the Need Start the Heart : un véritable orchestre de poche surplombé de chants d’un exotisme tribal sautillant qui met au diapason les fans d’Arcade Fire, de Vampire Weekend ou de Bon Iver. Vu l’agitation de la blogosphère depuis de nombreuses semaines, Jonathan Boulet sera à coup sûr l’une des têtes d’affiches sur qui il faudra compter dans les mois à venir.

Un concert de  The Chap  (Loaf Recording / Uk), c’est toujours la promesse d’une soirée souriante, exaltante et électrisante. Un soupçon d’irrévérence absurde que ne renierait pas Devo, une science du rythme propre à déhancher le plus coincé des danseurs du dimanche, un show millimétré et théâtralisé qui joue avec le public… The Chap est une alchimie de bonne humeur et de références pop bien senties qui font mouche à chaque fois. On se réjouit par avance de se déhancher sur We Are Nobody ou Fun and Interesting, véritables hymnes pop.
http://www.myspace.com/thechap

20h // 14-16€

Le Point Ephémère.
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Mardi 25 septembre

Correatown et Feather Feather à l’Espace B (Concours)

Correatown (dream pop / highline rec. / us) site internet
Des cordes dramatiques et de délicats chants féminins mis en abyme par l’inspiration et la nostalgie du Boom de Phil Spector.

et ça aussi

Feather Feather (ovni kantélé / paris) soundcloud
« Un instrument au son unique, des voix enchanteresses, Feather Feather répand des chansons tombées du ciel. Étranges échos de cordes sur des mélodies évoquant tour a tour la musique classique de Ravel et Debussy, les fresques sonores de Joanna Newsom ou d’un Robert Wyatt qui remplacerait le piano par de la harpe finlandaise. »

20h30 //5€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

Eugène McGuinness et Manceau au Point Éphémère

Eugène McGuinness (Domino/UK) est un auteur-compositeur-interprète anglais né en 1985 à Londres, d’origine irlandaise mais qui vit à Liverpool. Eugene McGuinness commença à écrire des chansons et à les jouer à l’âge de 15 ans. Il sort un premier EP, The Early Learnings Of Eugene McGuinness, chez Domino le 6 août 2007. Vient alors un album éponyme de 12 titres qui sera accueilli brillamment par les critiques. Douze pistes pop entre abandon joyeux et sens de l’humour acide. Il s’agit d’une collection de chansons glorieusement hors du temps encore tout à fait moderne, avec un pied dans la réalité et l’autre ailleurs entièrement.
http://www.myspace.com/eugenemcguinnes

Manceau
http://www.myspace.com/manceau

20h // 18€

Le Point Ephémère.
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Dan Deacon et Indians au Trabendo

A l’occasion de la sortie de son nouvel album (America) le 27 août prochain, Dan Deacon sera en tournée et s’arrêtera à Paris le 25 septembre 2012 !  America, c’est le fruit de plusieurs années passées sur scène à travers le monde, entre exercices individuels et coordination de groupe… Un perpétuel questionnement sur la notion d’identité culturelle. Le Dan Deacon Ensemble formé à l’occasion de la tournée sera composée de Dan accompagné de 2 batteurs.

et Indians

19h30 // 19.80€

Le Trabendo
211 avenue Jean Jaurés
75019 Paris
http://www.letrabendo.net 

Mercredi 26 septembre

Chew Lips et Lights à la Flèche d’Or

Chew Lips
Deux ans après « Unicorn », Chew Lips sortira son deuxième album en septembre prochain chez Kitsuné! Vous pouvez d’ores et déjà en profiter avec « Do You Chew? » et « Hurricane » les deux singles déjà dévoilés.

Lights
La star electropop canandienne Lights sort son nouvel EP Siberia dans lequel on peut trouver des collabarateurs prestigieux comme Holy Fuck et la révélation rap Shad. L’album sera précédé par le single « Where The Fence Is Low ». Appelez cela anti-electro, dream-step ou peut être même grit-pop. De toutes les façons, c’est la même brillante Lights, elle s’est juste reconstruite dans un plus grand espace. »

19h30 // 12€

La Flèche d’Or
102 bis rue de Bagnolet
75020 Paris
http://www.flechedor.fr/

Girly Wednesday: The Photographers DJ Set

Happy hours toute la soirée pour les filles !

Deux filles aux platines pour un mix masculin ! (Heu?)
Punk/New wave/ Rock !

20h // Entrée Libre

Le Planète Mars
21, rue Keller
75011 Paris

Parallax Sounds (musiquepointdoc) à la Gaîté Lyrique

Chicago, ville du hardcore, ville du jazz et du post-rock, ses lignes architecturales et ses eaux : une source d’inspiration inépuisable pour ses musiciens, de Steve Albini (Shellac) à Ian Williams (Battles) qui se dévoilent dans ce beau documentaire.

Parallax Sounds, réalisé par Augusto Contento (Strade d’Acqua, 2009) explore Chicago et plus précisément la connection très intime qui existe entre sa bouillonnante scène musicale et son architecture, ses paysages urbains à la fois vertigineux et marqués par la présence du lac Michigan.

En entrelaçant avec maestria des séquences d’interviews et de merveilleux plans de la ville, redécoupée – voire redéployée – pour l’occasion dans toute sa grâce, ce documentaire interroge l’intéraction nécessairement en jeu entre un artiste et son biotope, une relation qui innerve l’oeuvre de bon nombre des musiciens de la troisième plus grande métropole américaine : Steve Albini (guitariste de Shellac et célèbre producteur de PJ Harvey, Pixies, Nirvana, Electrelane), David Grubbs (Gastr del Sol), Damon Locks (The Eternals), Ian Williams (Don Caballero, Battles) ou le saxophoniste Ken Vandermark dévoilent parfois avec pudeur, toujours avec émotion, le lien si particulier qui les unit à Chicago, cité de l’industrie et de la modernité, de Frank Lloyd Wright et d’Al Capone, de la House Music et du hardcore, autant de facettes d’une même réalité. Une créativité non démentie aujourd’hui, qui fait le lien entre les énergies underground d’hier et le maelström esthétique de demain. Ce documentaire tout à la fois musical, politique, musical et surtout nécessaire (projeté en avant-première française !) fait la part belle aux sensations et aux respirations, sans perdre de vue l’essentiel : la poésie du béton.

En présence de Giancarlo Grande, producteur 

Réal. : Augusto Contento (2012, 94’, VOSTFR) / Prod. : Cineparalla

19h30 // 3-5€

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
http://www.gaite-lyrique.net

Jeudi 27 septembre

Wovenhand et Narco Terror au Trabendo

Wovenhand
David Eugene Edwards le mystérieux leader de 16 Horsepower, forme le projet Wovenhand en 2001 à l’occasion d’une pause du groupe. Après quelques prestations scéniques, David Eugene Edwards sort l’album Woven Hand en 2002. Blush Music en 2003 est composé d’une majorité de titres du premier album, retravaillés pour servir de musique à une compagnie de danse d’avant-garde. Wovenhands poursuit dans sa veine d’alternative country sombre avec Consider the Birds en 2004. Après la séparation de 16 Horsepower en 2005, Wovenhand sort Mosaic en 2006. La veine mélancolique de Wovenhand ne se tarit pas avec Ten Stones en 2008. The Threshing Floor en 2010 et l’enregistrement public Live at Roepaen en 2012, font eux aussi la part belle à des ambiances mystiques.

Narco Terror
Fusion des deux membres fondateurs de Narrow Terence, Narco Terror fut un gentil mais a choisi le mal par pure ambition personnelle. Il désire conquérir la Terre, voire l’Univers, pour assouvir son appétit de puissance. Fou ou ambitieux, il emploie ses compositions à des fins criminelles. Il est brut, incisif, bipolaire, sème la terreur et souhaite offrir la nationalité mexicaine à Lara Croft pour enfin transformer la Californie en paradis fiscal.

19h30 // 24,20€

Le Trabendo
211 avenue Jean Jaurés
75019 Paris
http://www.letrabendo.net 

Cave, Orchestra of Spheres, Spheres, Jessica 93 et Shake Shake Bolino au Point Éphémère

Arrache-toi un œil ! présente « Transe au bord de l’eau », soirée psychédélique avec quatre formations ayant en commun un goût prononcé pour la musique répétitive.

Peu de groupes américains se sont aussi bien rendus maître du krautrock hypnotique que le quatuor Cave (Drag City / USA) de Chicago. Alliant à la fois minimalisme et grande richesse musicale, ces dignes héritiers de Neu! ou de Can ont sorti plusieurs disques sur le label américain Drag City Records (spécialisé dans l’indie rock expérimental, où l’on retrouve des artistes comme Om, Ty Segall, Jim O’Rourke ou encore Pavement).
http://www.myspace.com/realreelpro

Ils seront accompagnés du groupe néo-zélandais Orchestra Of Spheres (NZ), véritable ovni musical composé de quatre musiciens à l’allure extraterrestre. Aux portes du free jazz, de la no wave, de la disco psychédélique mais aussi des sonorités traditionnelles d’Afrique et d’Asie, leur musique nous évapore vers un monde parallèle. Spécialistes du fait maison, ils construisent eux-mêmes leurs instruments dont ils sont les seuls à connaître l’existence (la guitare en boîte à biscuits, le sexomouse marimba).
http://orchestraofspheres.bandcamp.com/

Jessica 93 (Fr) vient du 93, et se présente ainsi : « wesh chui guitarist dans Missfist et les Louise Mitchels lol et sa sé mon pro-G solo one man band ke je fè avec dé loop 2 guitare, 2 basse et 2 boite a rythme mdr. J’opère lé z’oreille dans dé petit rade parisien en attendent la tourné o japon avec Metallica ptdr. j’kiff sé trop bien lol. Vous trouverez plein de trucs sur Et Mon Cul c’est Du Tofu?? »

Duo survolté guitare batterie, Shake Shake Bolino (Fr) pratique un blues déglingos aux envolées psychédéliques où riffs répétitifs et rythmes syncopés implosent dans un vacarme boueux.

Arrache toi un oeil

20h // 10€

Le Point Ephémère.
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Une interrogation des vertèbres : Perception et Technologies à la Gaîté Lyrique

[quote align= »center » color= »#999999″]Conférence – Les danses augmentées[/quote]

Le chercheur et enseignant Enrico Pitozzi dresse un panorama de l’utilisation des technologies branchées au corps du performeur, et l’impact de ces pratiques au niveau physiologique et dans la redéfinition de la présence sur scène. En partant d’une enquête autour de la composition du mouvement, cette communication analyse les différentes stratégies pour lesquelles les technologies, branchées au corps du performeur, permettent de redonner – dans un processus de biofeedback – une « nouvelle géographie » de la perception.

19h30 // 3-5€

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
http://www.gaite-lyrique.net

Boy à la Maroquinerie

Le duo germano-suisse BOY viendra proposer sa pop-folk élégante et sucrée sur la scène parisienne de la Maroquinerie, après une date remarquée au Café de la Danse en juin dernier. Un moment à ne pas manquer et qui coincidera avec la sortie de leur premier album « Mutual Friends » le 24 septembre prochain.

19h30 // 20€

La Maroquinerie
23 rue Boyer
75020 Paris
http://www.lamaroquinerie.fr

Vendredi 28 septembre

Yussuf Jerusalem et La Secte du Futur à l’Espace B

De retour après 1 mois de tournée, Eighteen Records & L’Espace B sont heureux de vous inviter à fêter le retour en terres parisiennes de Yussuf Jerusalem et La Secte du Futur. Come On !

Yussuf Jerusalem (pop guerrière / eighteen records / paris)

et ça

La Secte du Futur (laser pop / eighteen records / paris) bandcamp

20h30 //5€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

Dirty Beaches, Bernardino Femminielli, Blackmail et Client Utilisateur au Point Éphémère

Dirty Beaches (US – Clan-Destine ) propose une musique minimaliste, cinématographique et énigmatique. Un mélange de riffs 50′s sauce lo-fi ou l’étrange rencontre des débuts d’Elvis et d’Alan Vega. Le groupe compte désormais deux nouveaux membres à son actif et pas n’importe lesquels puisqu’il s’agit de Bernardino Femminielli aux machines et de Shub Roy (Yamantaka Sonic Titan) à la guitare.
http://soundcloud.com/dirtybeaches 

Mêlant une italo disco aussi bien dansante que romantique et parfois même expérimentale, Bernardino Femminielli (fr) nous plonge dans une atmosphère étrangement sensuelle, presque malsaine en hypnotisant nos sens par des mélodies électroniques maitrisées à la perfection.
http://soundcloud.com/femminielli

Blackmail (fr) fait cohabiter rock’n roll et clap-dance dans sa musique codéinée en branchant un Korg MS-10 sur une perceuse. Le trio joue de la TR-808 de la même manière qu’il ingurgite le bourbon du Kentucky.
http://soundcloud.com/blackmail-1

Client Utilisateur (fr) est une entité qui nous ressemble. Il est l’élément constituant la matrice uniforme dans laquelle nous évoluons tous. Après la découverte de l’Emotion, et en dépit des normes et standards imposés par la manipulation de l’Expérience Client, il crée un conte musical électronique narrant l’exploitation personnelle des sentiments dont il s’est vu privé.
http://soundcloud.com/client-utilisateur

20h // 10€

Le Point Ephémère.
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Samedi 29 septembre

La Loge fête ses 3 ans: l’anniversaire de la Loge

Depuis 2009, La Loge, salle de spectacle pluridisciplinaire située dans une cour secrète du 11ème arrondissement de Paris, fait une place de choix à la jeune création avec une programmation entièrement consacrée aux artistes émergents issus du théâtre, de la musique, mais aussi de la danse et de la performance.

Alors 3 ans de jeune création, ça se fête !

Le Samedi 29 septembre, La Loge fait sa présentation de saison 2012/2013 et souffle ses trois bougies à l’occasion d’une soirée pleine de surprises !

Au menu des festivités :

À partir de 19h – Présentation de saison courte et décalée

21h – Concert des 3 ans ! Artiste Invité : La Fayette

À l’image de ces années passées au 77 rue de Charonne, nous ignorons la tournure que prendront les choses lors de cette joyeuse soirée… mais globalement, ce sera chouette

19h // Entrée Libre

La Loge
77 rue de Charonne
75011 Paris
http://www.lalogeparis.fr/

Didier Wampas & The Bikini Machine et Sugar & Tiger, Effelo Et Les Extraterrestres  à la Maroquinerie

Oubliez ce que vous pensiez savoir de Didier Wampas… Ayant remisé pour un temps guitares barbelées et refrains à l’arrache, Didier s’offre une escapade en solo pleine de clins d’œil aux Kinks, à la chanson française et aux sixties. Escapade géographique aussi, puisque l’album a été enregistré entre Los Angeles et Bruxelles, avec le bassiste Nick Johns, le guitariste Ryan Ross (ex-Panic at the Disco) et le batteur et réalisateur Kevin Harp.

Bien calées entre des guirlandes de guitares et des gimmicks d’orgue, défilent les vignettes sonores tirées de l’album Panini de Didier Wampas. Des histoires simples, touchantes, vraies, saupoudrées de cet ingrédient qui fait la « Didier Wampas touch » : l’autodérision, mais pas seulement… Le talent de Didier pour saisir en deux phrases et un bout de mélodie son époque, rappelle irrésistiblement les deux Jacques (Lanzmann et Dutronc), lorsqu’ils régnaient sans partage sur les juke-box et les hit-parades. Aujourd’hui, les juke-box se font rares et les hit-parades ont disparu, restent les iPod. Si le vôtre est en manque de chansons ébouriffantes, vous savez quoi faire.

19h30 // 18€

La Maroquinerie
23 rue Boyer
75020 Paris
http://www.lamaroquinerie.fr

BNR party au Social Club

Spank Rock (live) / Strip Steve / SCNTST /Maelstrom

23h // 13-15€

Social Club
142 rue Montmartre
75002 Paris
http://www.parissocialclub.com  

Dimanche 30 septembre

Kid Koala à la Machine du Moulin Rouge

Kid Koala Live

« 12Bit Blues » – The Vaudeville Vinyl Tour

A l’occasion de la sortie de son nouvel album « 12 Bit Blues » sur Ninja Tune, le canadien KID KOALA revient à Paris pour un show inédit en France, cette fois ci accompagné par ses « incroyables machines dansantes », un concept unique développé à l’occasion de cette tournée !

Habitué des shows les plus délirants et originaux alliant son et image, le canadien a cette fois développé un véritable univers de vaudeville mêlant :

– Marionnettes robotisées ultramodernes faisant office de chœurs durant tout le show !
– Danseuses animées par de gros ventilateurs!
– Musique : Kid Koala jouera tous ses classics ainsi que les nouveaux morceaux issus de son nouvel album « 12 Bit Blues » grâce à ses 3 platines et ses fameuses machines SP1200s !
– Robots à taille humaine articulés dansant au rythme du beat !
– Gramophone géant assemblé en live par le crew de Kid Koala !
– Vrai Casino composé de plusieurs jeux, bingo et autre roulette funky !

Bref, un spectacle complet unique en France le 30 septembre à La Machine du Moulin Rouge !

En 1ere partie, le groupe Adira Amram and The Experience s’occupera de chauffer la salle et vous mettre dans l’ambiance vaudeville grâce à sa comédie musicale hilarante et ultra énergique !

Préparez vous pour une expérience unique

19h // 23,50€ – 27€

La Machine du Moulin Rouge
90 Boulevard de Clichy
75018 Paris
http://www.lamachinedumoulinrouge.com/

Blind Test: Sea, Sex and Sun au Planète Mars

Ca y’est, c’est la rentrée! Et comme la nostalgie de l’été nous a envahi aussi vite que notre bronzage est parti, nous vous proposons un blind test sur le thème sea, sex and sun au Planète Mars, histoire de prendre une dernière bouffée d’air (ou de shooters dégueu) avant l’hiver.

Les vainqueurs boiront le champagne. Les seconds une tournée de shooters amicaux. Les derniers subiront les shooters de la loose!

20h // Entrée Libre

Le Planète Mars
21, rue Keller
75011 Paris

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *