Agenda pop culture de la semaine du 12 novembre au 18 novembre 2012

Pale Rider (1985) - Clint Eastwood
Pale Rider (1985) – Clint Eastwood

Lundi 12 novembre

Animal Bodies et Bestial Mouth à l’Espace B

Animal Bodies
soundcloud
Le duo canadien Animal Bodies, emmené par Natasha et Sam, vient de Vancouver et conjugue dark ambient, electro-beat et guitares inquiètes pour clouer sur place tout récalcitrant. Leur premier EP, Kiss Of The Fang, paru en novembre dernier via l’excellent label Sweating Tapes (Soft Metals…), fascine tant par ses influences cold-wave que par sa puissance hypnotique, rythmique.

Bestial Mouth (synth punk / dais records / us)
soundcloud
Trio emmenant (hein?) de Los Angeles, Bestial Mouth s’apprête à sortir via le très recommandable label Desire Records, un split 7″ en compagnie de Deathday. Déjà responsable de plusieurs sorties sur Dais Records (King Dude…), le trio façonne un univers sombre, gothique et angoissant, perclus d’infernaux synthétiseurs et balayé de la voix de Lynette Cerezo.

20h30 // 8€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

Mardi 13 novembre

Mardi Gras Brass Band et Lewis Floyd Henry au Glazart

Dans la famille des groupes kitsch de bon goût qui arrivent toujours là où on ne les attend pas, le Mardi Gras Brass Band (fanfare dirigée par 2 personnages de fiction, Doktor Wenz – chant – et le Révérend Krug – hélicon) a sa place sans difficulté. L’héritage de la musique noire américaine se pose comme mot d’ordre et donne à la formule scénique (sept cuivres, deux batteries de fanfare et un chanteur) une énergie redoutable qui emmène au coeur de la Nouvelle Orléans en deux temps, trois mouvements et quelques rythmiques au swing contagieux.

Mardi Gras Brass Band
La musique jouée par les dix musiciens du Mardi Gras BB de Francfort a beaucoup voyagé… Elle vient de loin… Elle vient de là, elle vient du Blues… Elle vient de la patrie du Dr John, des chaleurs moites et sensuelles de la Louisiane. Mais le jazz du marching band des débuts s’est transformé en soul-funk-blues-rock d’une élégante fanfare-machine à danser. Et sous la conduite de Doc Wenz, le langoureux chanteur, et du Reverend Krug, le grooveux soubassophoniste, l’aventure pour ces 12 allumés ne s’est pas arrêtée en pays teuton.

Lewis Floyd Henry
A l’heure où internet est devenu un accès à la célébrité, ce remarquable auteur-compositeur-interprète a choisi de prendre la route, à l’ancienne, et de diffuser sa musique dans la rue. Ces dernières années, comme un bluesman du Mississippi au début du 20e siècle, Lewis a squatté les coins de rues autour de Londres, Brick Lane, Borough Market et Southbank, repartant à chaque fois les poches pleines de monnaie, avec la conviction de répandre progressivement son génie extraordinaire.

19h00 //

Glazart
7-15 Avenue de la Porte de la Villette
75019 Paris
http://www.glazart.com

The Wave Pictures et Hey Hey My My au Petit Bain

The Wave Pictures 
Le trio mené par David Tattersall The Wave Pictures sort un à deux albums par an depuis 1998 ! Ils viennt défendre le petit dernier Beer In The Breakers montrant pleinement leur talent de mélodistes pop à l’énergie rock. Un disque à tiroirs, aux saveurs variées, allant de la pop festive à plus calme voire mélancolique… Tout en faisant la part belle à l’instrumental !
http://www.thewavepictures.com/

Hey Hey My My
Né il y a quelques années comme un projet folk en marge du groupe rock British Hawaii, Hey Hey My My affiche désormais deux albums et de nombreuses dates de concerts au compteur. Le 2e album avait marqué un pas, le projet se décomplexe et va au-delà du folk, à l’instar d’un Neil Young (référence évidente) sur Rust Never Sleeps. Leur musique évoque tour à tour Queen, Big Star, Weezer voire Queens of The Stone Age. Agrémenté de quelques titres éculés, ils viennent ce soir en exclusivité présenter plusieurs titres de leur album à venir pour 2013
http://www.myspace.com/heyheymymyband

20h // 15€

Petit Bain
7 port de la Gare
75013 Paris
http://www.petitbain.org

Mercredi 14 novembre

 Young Man, Yeti Lane et Bwani Junction au Café de la Danse

Young Man
Colin Caulfield, alias Young Man, se permet depuis plusieurs mois de rudoyer la concurrence amie en diffusant ses compositions naissantes sur sa chaîne Youtube ou sa page Myspace. Toutes plus impeccables les unes que les autres. Presque irréelles et propagatrices d’un divin souffle séraphique. Proche de Bon Iver, Animal Collective, Grizzly Bear, Deerhunter ou encore Beach House.
http://youngmanmusic.net/

Yeti Lane
Yeti Lane, avec un passage fort remarqué à Rock en Seine et La Route du Rock 2012 et fort de deux albums de space rock envoûtés, de new-wave éthérée et une réputation critique enviable, revient avec The Echo Show. Cette fois, le duo  va chercher du côté de Stereolab, Kraftwerk et Spacemen 3, nouvelles influences pour cette mouture d’un groupe qui n’a pas fini de faire parler de lui.
http://yetilane.blogspot.fr/

Bwnai Junction
Les quatre jeunes écossais de Bwnai Junction (ils ont entre 19 et 20 ans), originaires d’Édimbourg, comparés par la presse britannique à Vampire Weekend, Foals, The Libertines … et élu un des 20 groupes à suivre en 2012 par le NME (New Musical Express), évoluent entre indie pop et afrobeat. Après avoir sorti le premier single « Two Bridges », ils délivrent avec « Fully Cocked » un album mélodieux et continuent de déferler sur les scènes européennes avec leurs concerts à l’énergie débordante !
http://facebook.com/Bwanijunction/

19h30 // 17.80€

Café de la Danse
5, passage Louis-Philippe
75011 Paris
http://www.cafedeladanse.com

Ariel Pink’s Haunted Grafitti à la Gaîté Lyrique

En 2010, le succès immense du dernier album d’Ariel Pink’s Haunted Graffiti Before Today a transformé cette figure de l’underground pop amoureux des cassettes audio en personnage consacré, empereur du weird et de la pop FM eighties. Son nouvel album, Mature Themes, semble indiquer de par son titre une nouvelle transition, après des années d’enregistrements lo-fi bricolés dans son sous-sol puis le revirement avec un album studio plus lisse, difficile de prévoir ce qu’il nous réserve pour la suite – les premiers titres issus de ce nouvel opus,Baby et Only in my Dreams, laissent à penser qu’Ariel Pink’s Haunted Graffiti poursuivent la lignée d’une pop aux allures de légèreté mais aux structures complexes, ponctuée d’une multitude de références dissimulées.

20h // 18-23€

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
http://www.gaite-lyrique.net/

Jeudi 15 novembre

The Soft Moon, Still Corners et Dracula Lewis au Point Éphémère

Ne vous fiez pas à la douceur du patronyme choisi par ces pilleurs de tombes américains. The Soft Moon profane les sépultures des idoles cold et new wave avec une classe rarement vue chez ses contemporains. One man group à l’origine, découvert par l’excellent label post punk Captured Tracks, The Soft Moon convoque avec brio tous les atouts de la musique sombre : voix sépulcrales, guitares tordues et désaccordées, claviers caverneux et tensions rythmiques binaires. Au contraire des phénomènes de foire que sont devenus Interpol ou The Horrors, les californiens et leur messe noire rendent hommage à un âge d’or qui, de Joy Division à Suicide en passant par Neu, trace un axe de la dépression tordue. Leur musique habitée forme un tunnel noir, aussi fascinant qu’effrayant.
myspace.com/thesoftmoon/music

Still Corners est un quatuor anglo-américain délivrant une pop onirique très influencée par des atmosphères cinématographiques… Emmené par la chanteuse Tessa Murray, le groupe sort un premier album en octobre 2011, Creatures Of An Hour, très bien accueilli par la critique…
stillcorners.bandcamp.com

Dracula Lewis
soundcloud.com/dracula-lewis

20h // 17€

Le Point Ephémère.
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Japanther à l’Espace B

Japanther (arty-party-punk / sea you records / us)
site internet
Esprit foutraque, punk et arty voilà Japanther, potes et disciples de Ligthning Bolt. Un duo basse batterie qui pourrait être sorti de l’imagination de Matt Groening. Un punk et un hippie qui chantent dans des téléphones roses, utilisent des cartes de crédits comme médiators et braillent des hymnes jouissifs alors qu’un ghetto-blaster crache des samples sur k7… Un groupe qui transforme chaque concert en évènement entre happening et fête punk. Les fans de DFA 1979 et bien sûr de Lightning Bolt devraient s’y retrouver.

20h30 // 6€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

Vendredi 16 novembre

New Noise VS. J’irai verser du Nuoc Mam sur tes tripes : La Chatte + Tresors + 2Kilos & More au Point Éphémère

http://surtestripes.blogspot.fr/

Aussi à l’aise dans les rangs indisciplinés de Born Bad qu’au sein de la turbulente écurie Tsunami-Addiction, La Chatte(FR) ne ressemble techniquement à rien ni personne. Mené par la styliste Vava Dudu, le trio parisien trace depuis plusieurs années une voie aussi singulière que vertigineuse entre Anne Clark dada et Kas Product zouk, qui lui vaut aujourd’hui de compter, avec Cheveu et J.C Satan, parmi les formations européennes les plus vitales et excitantes du moment. Le groupe viendra présenter son très attendu deuxième album, Crash Ocean, dont la sortie est prévue pour décembre.

Formé à Paris par deux homonymes que tout semblait séparer, Trésors (FR / Desire) a imposé avec son premier EP une vision brute et singulière de la musique électronique, empruntant autant à The Sound ou Brian Eno qu’à Michael Mann ou Philip K. Dick. Après une série de dates en Europe et aux USA, le groupe sort aujourd’hui son premier album,Missionnaires, mixé à Baltimore par Chester Gwazda (Future Islands, Dan Deacon). Un disque tout en voiles spectraux et mélodies spleenétiques, qui laisse libre cours aux obsessions du duo pour les 70’s, de Roman Polanski à Robert Wyatt en passant par Dennis Hopper.

Naviguant entre Paris et Berlin, 2Kilos &More (FR / Audiophon) a su imposer en deux disques amples et ouvragés une electronica cinégénique entre Ben Frost, Autechre et : zoviet*france:. Méconnu hors des scènes expérimentales et industrielles, le duo a sorti cet été l’impressionnant Kurz Vor5, troisième album capable de mettre enfin d’accord nostalgiques du Scorn nerveux du début 90 et inconditionnels de Mondkopf ou Demdike Stare. Pour tout dire, on n’a pas entendu un disque de cette trempe en France depuis le Radiant, Discharged, Crossed-Off de Bästard.

20h // 12-15€

Le Point Ephémère.
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Samedi 17 novembre

HELLO™ Super Discount : Super Discount live, Alan Braxe, NTEIBINT & Boston bun à la Gaîté Lyrique

Pour la 2ème soirée de son festival HELLO™ a fait très fort ! Entre marques, on se comprend : ils sont parvenues à convaincre leurs amis de SUPERDISCOUNT de se reformer pour un live exceptionnel.
Suc scène ce seront Etienne De Crécy (qui abandonnera son cube pour l’occasion), Alex Gopher (musicien émérite et membre du directoire de HELLO™) et Julien Delphaud (producteur de certains des meilleurs musiciens de France et de Navarre) qui se retrouveront derrière leurs machines pour célébrer HELLO™!
Avec eux, Alan Braxe, producteur et dj depuis de nombreuses années, fut l’auteur du tube intersidéral « Music sounds better with you » sous le nom de Stardust avec Thomas Bangalter et Benjamin Diamond. Braxe est aussi le pionnier (avec Daft Punk et Air) de la French Touch 1.0. HELLO™ ON STAGE accueille aussi Boston Bun, nouvelle signature du label Ed Banger, qui viendra célébrer la sortie de son premier maxi de house music. Enfin, NTEIBINT prendra l’avion depuis l’Allemagne (sur Air HELLO™ ?) avec son premier maxi chez Kistuné sous le bras.

23h // 12-15€

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
http://www.gaite-lyrique.net/

Tops et Marc Desse à l’EspaceB

Tops (pop 80’s / arbutus – atelier ciseaux / canada)
http://tops.bandcamp.com/
Quatuor Montréalais créé sur les cendres du groupe Silly Kissers, Tops est l’une des dernières signatures de l’exigeant label Arbutus. Avec un son résolument rétro 80’s qui pioche aussi bien du côté post-punk que de l’indie pop douce. Tops fera sa première apparition française et pourrait convaincre les plus sceptiques que son premier album « Tender Opposites » est l’une des plus belles surprises de l’année.

Marc Desse (pop romantique / bleeding gold / paris)
http://soundcloud.com/marcdesse
Chanteur-compositeur, Marc Desse chante en français des morceaux,autant post-punk que romantiques. Marc Desse explore la musique de manière contemporaine, composant des chansons griffées eighties et sixties. C’est en 2009 qu’il apparaît à la guitare et au chant au sein du groupe Theatre Metamorphosis. Son univers fait penser à New Order, à Lloyd Cole ou encore au groupe français, Gamine.
Marc sort son premier single Petite Anne et l’EP (ROMANCE) en 2011. Un an après, en septembre 2012, sort le Picture Disc de « Video Club » accompagné de la face b « Tu Sais ». Une discographie signée Bleeding Gold Records (San Diego.

20h30 //8-10€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

Dimanche 18 novembre

Ray Bartok et Ok à l’Espace B

RAY BARTOK (rock déviant / alter k / paris)
site internet
L’imagination est là, étonnante, avec un chant grave et passé au papier de verre, quelque part entre Arno, le Fun Lovin’ Criminals et Ian Dury. Vaut le détour.

OK (drums pop symétrique / carton records / paris)
site internet
Une voix luxuriante comme la sécheresse et une guitare plurielle cernées par deux batteries si singulières et différentes qu’elles se partageront chacune de vos oreilles sans concessions. Un power trio fondamentalement rock’n roll ne perdant jamais de vue la musique pop et ses aspirations.

20h30 //5€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

 

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *