Agenda pop culture de la semaine du 1 au 7 octobre 2012

Richard Pak - Pursuit Us of A  Series 2003-2009
Richard Pak – Pursuit Us of A Series 2003-2009

Lundi 1 octobre

Ladyfest : Sharon Van Etten et Fiodor Dream Dog au Café de la Danse

Sharon Van Etten
Durant l’enregistrement (étalé sur 14 mois), Sharon Van Etten loge chez des amis, dispersant ses affaires ça et là, au gré de ses logements temporaires, avec comme seul point de chute régulier : le studio d’enregistrement d’Aaron Dessner de The National. De cette vie nomade, Sharon Van Etten en sort aujourd’hui plus forte, signant ici un album plus assuré et arrangé. Si son 1er album, Because I Was In Love sorti en 2010, était une collection de chansons intimistes guitare-voix, avec Tramp, Sharon Van Etten prend un tournant plus « rock », tout en restant minimaliste, invitant Jenn Wasner (Wye Oak), Julianna Barwick, Zack Condon (Beirut), Aaron Dessner (The National), et Matt Barrick (The Walkmen) à collaborer sur quelques titres. La voix de Sharon hante et la précision de son phrasé transperce. Cela se traduit sur scène par des moments uniques et forts en émotion qui ne peuvent laisser personne indifférent.
http://sharonvanetten.com/

Fiodor Dream Dog
Fiodor Dream Dog, de son vrai nom, Tatiana Mladenovitch, est une musicienne parisienne née en 1976. Batteuse avant tout, elle est de ces musiciens, rares, qui se rendent immédiatement indispensables aux projets pour lesquels ils travaillent. De ses nombreuses collaborations, aussi bien musicales, qu’avec la danse, le théâtre, elle a rapporté un appétit insatiable pour le hors-piste, impertinent et contagieux.Dans le songwriting méticuleux de Fiodor, autour des articulations pop, on trouve des chorales allégées de campus-party, des guitares esseulées et rock, vents, cordes, et de terribles riffs de batterie, invitant sûrement à la danse. Elle autoproduit ses albums, y joue presque tous les instruments, y invite d’excellents compagnons. Sur scène, elle chante, semble n’avoir peur de rien, et se trouve, selon les formations, à la batterie ou à la guitare, avec cet air de farce à venir, comme une David Byrne aux allures de manga. http://www.fiodordreamdog.com

19h30 // 17,80€

Café de la Danse
5 Passage Louis Philippe
75011 Paris
http://www.cafedeladanse.com

Mardi 2 octobre

Gallon Drunk et Rockandys au Point Éphémère

Gallon Drunk (Cloud Hills / UK) est bel et bien de retour. Après avoir illuminé les années 90 avec des albums forts et à contrecourant de la scène britannique (You, The Night And The Music en 1992, From The Heart of Town en 1993), le groupe a influencé toute une génération d’indie rockers, de PJ HARVEY, YEAH YEAH YEAHS à JIM JONES REVUE. Tandis que le fondateur James Johnston s’acoquine avec Nick Cave & The Bad Seeds dont il intègre pleinement le line-up il y a dix ans, le saxophoniste Terry Edwards se rapproche de PJ HARVEY et MORRISSEY pour tourner avec eux dans le monde entier. S’ensuivent aussi de nombreux travaux pour le cinéma (‘Clean’ d’Olivier Assayas) et le théâtre, et des projets à foison menés aux côtés de LYDIA LUNCH, FAUST, TOM WAITS, TINDERSTICKS…Mais le groupe n’oublie pas le projet originel et se reforme à l’été 2011 à Hambourg. Ils s’inspirent de leurs expériences et rencontres du passé, mais désirent apporter un regard nouveau, chaleureux et immédiat sur leur musique, en enregistrant en live sur un deux pistes. Entre mélancolie, fureur et psychédélisme, ce septième et nouvel album des GALLON DRUNK est une expérience captivante.
www.gallondrunk.com/

The RocKandys (FR) sortiront en octobre prochain leur 1er Album enregistré à Berlin dans le studio avec l’aide d’Anton Newcombe (Brian Jonestown Massacre).
http://www.myspace.com/therockandys

20h // 14-17€

Le Point phémère
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Video Club: Marc Desse. Release Party au Pop in

En première partie: We The Committee (Londres)
https://www.facebook.com/pages/We-The-Committee/269648986393223

Un an après la sortie de l’EP « (Romance) » et du single « Petite Anne », Marc Desse revient avec « Video Club ». Un duo avec Anne (Mona et moi) insufflant un son nouveau dans un univers puissant et personnel où ils évoquent de manière symbolique les fantasmes d’un amour moderne. Pour ce morceau, ainsi que pour la face B « Tu Sais », Marc a fait appel au batteur/percussionniste David Graw (Dark Wave). Le « deux titres » a été mixé par Christopher Koltay au studio High Bias Recordings de Détroit et masterisé aux Studios Capricorn de San Diego par Joe Goodwin.

Bleeding Gold Records (San Diego), le label qui accompagne Marc Desse depuis ses débuts, se fait un plaisir de vous annoncer la sortie digitale et vinyle de « Video Club » pour le 17 septembre. Faites tourner!
http://bleedinggoldrecords.bandcamp.com/album/bg029-video-club
20h // Entrée Libre
Pop-In
105, rue Amelot
75011 Paris
http://popin.fr

Rencontre /DEV/ART/ Les Mathématiques au service de l’art génératif visuel à la Gaîté Lyrique

Invité : Claude Heiland-Allen aka Claudius Maximus (goto10 UK)

Les thèmes récurrents de Claude Heiland-Allen incluent les mathématiques à multiples dimensions, l’émergence comportementale de systèmes simples et les algorithmes subtiles. Lors de ce /dev/art/, Claude Heiland-Allen présentera son travail sur l’utilisation des algorithmes pour générer toutes sortes de fractales. Afin de dynamiser son exposé et d’engager un échange avec le public cette présentation se fera sous forme d’une multitude de mini-présentations. Pour cela, il se focalisera principalement sur une relecture de son projet GraphGrow pour générer des fractales en temps réel grâce à PureData, Gem, GridFlow et Lua.

19h30 // Entrée Libre

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
http://www.gaite-lyrique.net

Mercredi 3 octobre

Left Lane Cruiser et The Mojomatics au Point Éphémère

Le duo endiablé Left Lane Cruiser (Us / alive) composé de Frederick « Joe » Evans IV (slide guitare) et Brenn Beck (batterie), font perdurer une tradition du Mississipi:  une botte dans Blue-grass-Hillbilly  l’autre dans le Garage-punk… Le genre réhabilité par le retour sur scène dans les années 90 des monstres sacrés RL Burnside ou Junior Kimbrough a trouvé un chouette refuge dans la maison de disque Alive rcds. « Painkillers » leur nouvelle galette promet un live rock’n roll des plaines marécageuses.
http://www.myspace.com/leftlanecruiser

The Mojomatics (It / outsider inside) viennent de la capitale de l’amour et des canaux, Venise en Italie. A cheval entre Blue grass, garage, punk, folk et British invasion Pop… en bref les Mojomatics convoquent à leur table aussi bien les Byrds, les Kinks  que les Rolling Stone ou Bob Dylan electric.
http://www.myspace.com/themojomatics

20h // 14-17€

Le Point Éphémère
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

The Rippers, The Norvins et Bleu Emphasis à l’Espace B

The Rippers (wild garage punk / slovenly / italie) bandcamp
Avec une section rythmique aiguisée comme un rasoir, un chanteur incontrôlable et un répertoire qui tangue entre garage classieux, punk énervé et rythm & blues pétaradant, les Rippers ont tout du cocktail explosif, à déguster sur scène. Renommé pour ses prestations live mémorables , le groupe est actuellement en tournée promo pour la sortie de leur nouvel album chez slovenly records, « Better The Devil You Know ».

The Norvins (60’s garage / paris) myspace

Blue Emphasis Soul Band (60’s garage / paris) myspace

20h30 // 8€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

Jeudi 4 octobre

Conférence Berlin, une métropole techno à la Gaîté Lyrique

Présentation de Jean-Yves Leloup, DJ, journaliste et enseignant, auteur notamment de Global Techno (Camion Blanc, 1999, Scali 2008) et La musique électronique (coll. Les Basiques, site Olats.org, 2012).

Dans cette conférence illustrée à l’aide de sons et de nombreux extraits de documentaires, Jean-Yves Leloup retracera l’histoire musicale de la métropole berlinoise depuis l’émergence de la musique électronique en Allemagne au début des années 1950 jusqu’au triomphe d’une nouvelle forme de clubbing qui s’imposera au cours des années 2000 et 2010. Le journaliste, artiste sonore et DJ évoquera par ailleurs les personnalités et les mouvements musicaux qui ont marqué la ville à travers le Kraut-Rock et le postpunk, sans oublier bien sûr la révolution techno qui suivit la chute du Mur.

Entrée gratuite sur réservation obligatoire au 01 58 71 01 01 ou par mail : rencontres@festival-idf.fr (merci de préciser vos nom, prénom et adresse postale pour l’envoi des billets).

19h30 // Gratuit sur inscription: rencontres@festival-idf.fr

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
http://www.gaite-lyrique.net

Mark Ernestus presents Jeri Jeri, Public Lover et Rone live à la Gaîté Lyrique

Qui se doutait en 1989 que la boutique de disques “Hard Wax” ouverte par un fondu de musique à Berlin allait générer la passion de tous les artistes techno de ces vingt dernières années ? Certainement pas son fondateur, Mark Ernestus. A l’orée des années 90, Berlin devient le terrain de jeu incontournable de musiciens du monde entier venus se griser et capter l’énergie des morceaux joués et produits par de jeunes labels en pleine innovation. De ces débuts du phénomène aujourd’hui mondial de la techno minimale et du dubstep, nait une collaboration inédite entre Mark Ernestus et les percussionnistes sabar de Kaolack au Sénégal dirigé par Bakane Seck. “Jeri-Jeri”, création spectaculaire, confirme aujourd’hui l’aboutissement de ce processus musical hors-norme. Trois générations de producteurs se sont depuis succédées et installées à proximité des clubs de Berlin. Issu de la deuxième génération, Public Lover est l’association de l’ancien batteur rock de Seattle Bruno Pronsato et de la chanteuse rennaise Ninca Leece, tous deux amoureux du jazz et des chuintements électroniques. En ouverture de cette soirée, le producteur Rone du label Infiné et Ludovic Duprez du Studio Fünf, récemment installés à Berlin dans un immeuble au nom évocateur, “Metropolis”, nous confirment la puissance et le pouvoir d’attirance de cette capitale pas comme les autres.

Dans le cadre du Tandem Paris Berlin organisé à l’occasion des 25 ans d’amitié entre les villes de Paris et de Berlin. Rone/Studio Fünf, en co-production avec le label Infiné, l’Antipode MJC de Rennes le Festival Cultures Electroni[K], Mercredi Productions.

[accordion] [acc_item title= »Jeri Jeri »]JERI-JERI est la collaboration spectaculaire entre le mythique producteur de Berlin Mark Ernestus et un clan griot de percussionnistes Sabar de Kaolack / Sénégal mené par Bakane Seck, avec des invités musiciens et vocalistes incluant certains piliers des groupes de Baaba Maal, Youssou N’Dour et d’autres artistes importants du pays.

Les aficionados de world musique auront noté la sortie des remixes par Ernestus des maitres de l’Afrobeat Tony Allen et Kinshasa rockers Konono No. 1, ainsi que sa compilation Shangaan Electro encensée par la critique. Plus il avance, plus Ernestus devient accro au Mbalax, avec ces Sabar hyper-vivid et ces percussions parlantes et bien sûr les séquenceurs comme les synthétiseurs Marimba. Début 2011, Mark s’envole pour le Sénégal et la Gambie à la recherche d’enregistrements originaux. Grâce à une série de coïncidences peu probables, il finit par travailler avec une vingtaine des meilleurs musiciens du pays dans le studio légendaire de Dakar connu sous le nom de Xippi. Le résultat sortira en 2012 et prolifèrera sous la forme de concerts immanquables dans toute l’Europe.

Le style Mbalax de JERI-JERI swing magistralement – un groove dur et capiteux avec des rythmes multiples très complexes. Une musique ancienne et futuriste mesmériennes mais aiguisée et tranchante comme une lame de rasoir super chargée d’histoire et de drame. Les traditions Sabar fusionnent avec le son furieux de l’Afro-cubanism, du hard funk-rock et des éclats de durée de vie.

http://ndagga.com/[/acc_item] [acc_item title= »Public Lover »]Le groupe a débuté en tant que side-project en 2010. Ninca Leece venait de finir son premier album et se focalisait sur ses lives, une brillante compilation d’audio-visuel conduite par sa voix séduisante et attachante. Bruno Pronsato finissait son troisième album. Son style de production caractéristique, un son chaud et surréaliste qu’il a déjà défini comme «techno romantique» a donné à Ninca Leece une base riche. Public Lover ont conçu leur live de façon similaire à leurs disques, en ne suivant pas les conventions du club culture mais mettent en valeur quelque chose davantage orienté sur la performance. Avec les deux artistes aux manettes, deux laptops, une drum machine, des claviers et un micro, ils improvisent des interprétations larges de leurs chansons.

http://thesongsays.com/artists/public-lover[/acc_item] [acc_item title= »Rone »]Inconnu avant son premier maxi Bora sorti en 2008, le producteur Erwan Castex aka Rone est devenu une référence avec son premier album Spanish Breakfast, véritable éclipse solaire et pièce maîtresse du catalogue d´InFiné.

Depuis sa chambre parisienne, le jeune producteur avait signé deux remixes pour Sinner DC et Ripperton, avant de se concentrer sur la réalisation de la bande sonore du court métrage La femme à corde de Vladimir Mavounia Kouka (également réalisateur du clip de Spanish Breakfast), nominé cette année en tant que meilleur bande sonore du festival de court métrage international « Les Lutins ». Sur scène, il multipliait les collaborations artistiques avec le pianiste Bugge Wesseltoft, le violoncelliste Gaspar Claus ou le saxophoniste Adrien Roch.

Depuis l´automne 2010, Erwan confectionne minutieusement les esquisses de son second opus. Presque deux ans après la sortie de son premier album, l´univers onirique de Rone retrouve enfin les chemins des platines avec So So So. Trois nouveaux morceaux aussi spatiaux qu´intemporelles qui devraient combler notre soif insatiable de Rone !

http://soundcloud.com/rone-music[/acc_item] [/accordion]

20h30 // 22-18-16€

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
http://www.gaite-lyrique.net

La Mangouste présente: Vagina Town, Station to Station et Capuchon à l’Espace B

Vagina Town (punky sex n’roll / nantes) bandcamp
Trio nantais moite et festif, influencé par les Cramps , Brigitte Lahaie et Karl Marx. Pour les routiers, les chevaux de courses déchus, les punk à chattes, les geeks, la CFA2, les repris de justesse, les motards estropiés, les hétéros refoulés, les freaks des villes, les taxidermistes, les loubards pédés et les filles à matelots.

Station to Station (ex Etiquette / synth pop kraut / nantes) bandcamp
Synthétise à la fois la froideur du son robotique de Kraftwerk, la raideur des guitares de Wire et la sournoiserie pop de Gary Numan à coup de boîtes à rythme et synthés tous analogiques.

Capuchon (new wave sexy / la mangouste / paris) soundcloud
Capuchon, c’est froid comme de la new wave et chaud comme de la dance. Capuchon, c’est un peu comme si Elli et Jacno avaient fait un groupe avec Atari Teenage Riot. Capuchon, c’est comme si la génération grunge avait fait des tubes dans les années 80. Capuchon, c’est mignon, c’est plastique, c’est pratique comme un capuchon.

20h30 // 5€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

Vendredi 5 octobre

Erika Spring (Au Revoir Simone), Montevideo et Tezeo au Café de la Danse

Erika Spring
Membre du trio new-yorkais Au Revoir Simone, Erika Spring revient en solo pour nous distiller sa synth pop rêveuse. « Hidden », son tout nouveau morceau, esquisse les traits d’une musique langoureuse servie par les synthés fantomatiques et la voix enchanteresse de Miss Spring qui nous avait déjà tant ravi avec Au Revoir Simone. A noter qu’un EP éponyme vient de sortir via le label Cascine.

Montevideo 
Montevideo est un groupe de rock Belge composé de quatre garçons, qui se sont notamment illustré vaillamment cet été au Dour Festival et au 10 Days Off. Personal Space, leur album à paraître concrétise le contrat que la formation bruxelloise a signé avec Emi Belgium, mais est aussi celui qui a fait prendre conscience à ses membres que Montevideo est, au plus profond de ses gènes, un groupe pop. Montevideo s’est imposé un rythme effréné pour enregistrer Personal Space : quinze jours à peine pour mettre en boîte dix chansons dans le cultissime studio Tigersuhi à Paris, sous la houlette du producteur Joakim Bouaziz. Cet album comporte une belle série de singles potentiels rappelant en vrac le son de groupes comme THE RAPTURE, KAISER CHIEFS, THE BRAVERY ou DEVO.

Tezeo
Tezeo, duo electro-acoustique de Brooklyn composé de Michael Beharie et Jeff Cristiani (aka les musiciens d’Erika Spring), a sorti des 7-pouces digitaux sur Sinkoyo Records et Dummy Records et travaille actuellement sur leur premier album. Vous pouvez écouter leurs demos et remixes ici: http://soundcloud.com/tezeo

19h // 17,80€

Café de la Danse
5 Passage Louis Philippe
75011 Paris
http://www.cafedeladanse.com

The Eyes in the Heat et  Sinner DC au Point Éphémère

Mental Groove record viennent trouver refuge à Paris et s’associent à Kill the dj  pour présenter leurs nouvelles pépites en live  : The Eyes in the Heat (Kill the dj) et  Sinner DC (Mental Groove).Attendez vous a un tumultueux voyage mental et énergique avec The Eyes in the Heat et à un rêve éveillé dans les limbes désertiques de Sinner DC.
The Eyes in the Heat, nouveau projet rock d’ Oliver Ho a.k.a Raudive, arrive de Londres pour présenter l’album ProgramMe (sortie le 24  Sept):  une pop synthétique, tribale et acérée, des vocaux omniprésents, des riffs de guitares nerveux, des beats électroniques détraqués pour un live brûlant les yeux dans les yeux.Chez Sinner DC, les battements répétitifs sont un rituel quotidien pratiqué sous un soleil ardent et une brume de guitares réverbérées. Ces Suisses ont tendance à jouer les chamans soniques, et leur nouvel album sonne comme un ouragan filmé en slow motion dans le Grand Canyon. Ils viendront célébrer la sortie de leur prochain disque chez Mental Groove, « Future That Never Happened ».
http://www.myspace.com/theeyesintheheat
http://www.sinnerdc.com

20h // 12-14€

Le Point Éphémère
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Backbone Party au Tigre Club

Les sorties de disques s’enchaînent, toujours plus nombreuses, interdisant que l’on attende quoi que soit de neuf dans l’univers rock et/ou pop. Pour autant, on ne peut s’empêcher de se demander ce que la prochaine sensation sera… Est-ce que ce sera un nouveau/énième revival ? Une nouvelle hybridation ? Backbone Party a travaillé dur pour forger un set de chansons qui pourraient nous donner quelques pistes à creuser. Leur EP Sharmutations*, tiré d’une série de volumes intitulée The Beirutopia Series dévoile un étonnant mélange d’influences 70′s et de sombres mutations electro 90′s érigées en totem audio.

http://backboneparty.com/

23h // Entrée Libre

Le Tigre club
5 Rue Molière, Palais Royal,
75001 Paris

Zone au Social Club

[accordion] [acc_item title= »Cassius »]ADD_CONTENT_HERE[/acc_item] [acc_item title= »Gesaffelstein »]ADD_CONTENT_HERE[/acc_item] [acc_item title= »The Hacker »]ADD_CONTENT_HERE[/acc_item] [/accordion]

23h // 15-18€

Social Club
142 rue Montmartre
75002 Paris
http://www.parissocialclub.com

Jc Satàn, Black Bug et Descente d’Organes à Main dOeuvres

Experimental / garage / punk
Black Bug et JC Satan viennent défendre chacun leur nouvel LP fraîchement sorti !!!

Black Bug Myspace

JC Satan Site officiel / Myspace

Descente d’Organes
C’est le nouveau projet d’Etienne & Emile soit Crash Normal meets Pupils ! Les deux compères viennent déverser leur garage pop lo-fi bien sale dans vos oreilles de mélomane d’avance conquis.

20h //11-13€

Mains d’Oeuvres
1, rue Charles Garnier
93400 SAINT-OUEN
http://www.mainsdoeuvres.org

Samedi 6 octobre

Les soirées du Labo: Edimbourg, Cargo et Hartzine DJ set (!!!) à l’International

Les soirées du LABO reviennent… Et pour la 5éme édition on vous a concocté une soirée pop/ new wave / electro!!!

Le duo parisien d’Edimbourg(coup de coeur du LABO) commencera avec sa pop electro dark, puis le groupe bordelais CARGO et sa popwave mélange d’influences allant de Matthew Dear à Koudlam, en passant par Thieves like us, TEED ou encore Joy Division et enfin David d’Hartzine et son DJset disco weird, coldwave, post punk, histoire de vous faire danser jusqu’à 2h du mat!!!

Edimbourg: http://soundcloud.com/edimbourg

Cargo: http://soundcloud.com/cargofm

20h // Entrée Libre

L’international
5/7 Rue Moret
75011 Paris
http://www.linternational.fr

MUX_9 au Garage MU

Happy New Year (SVN SNS RCRDS / USA)
Eleanor Logan prend ses marques dans la scène punk garage australienne avant de se relocaliser à Brooklyn. Seule aux manettes de Happy New Year, elle délivre une pop psychédélique, kaléidoscopique, foisonnante : cloches, carillons, synthés analogiques traversent des territoires sombres et cinématographiques. Inspiré par les souvenirs embrumés d’un concert donné dans un Tokyo enneigé, durant lequel Eleanor joua dans un temple empli de moines, le premier album de Happy New Year est un cocktail DIY foncièrement à part. On y entend des percussions venues du monde entier, des drones spectraux, des inserts techno planants autour d’une voix cristalline. « L’un des plus beaux albums de l’année » dixit nos copains de Hartzine. Eleanor se réchauffera le temps d’un concert dans notre garage pour sa deuxième tournée européenne.
www.happynewyearmusic.com

Judah Warsky (Pan European Recording / FR)
– Judah Warsky raconté par Romain Turzi [extrait] – 
On s’est rencontrés et on est devenus potes car il portait un t-shirt Dinosaur Jr. On avait 15 ans. J’avais entendu parler de ce mec qui vivait à Viroflay, passionné de musique et passionnant, il pouvait te parler d’un album pendant une heure et demie sans être chiant. Au pseudo imposé par le band « Jesus Warsky » il prefèrera Judah. Voilà, Judah Warsky est né. C’est un joueur de clavier inspiré et inspirant, le seul du groupe sachant compter les mesures et proposer des structures valables et efficaces.
Co-leader des Chicros, clavier de Turzi, batteur de Syd Matters le temps d’un concert, bassiste de l’Argentin Axel Krieger, guitariste de Zombie Zombie sur un titre, Disc-Jockey régulier… Lors d’une tournée, son ébriété le pousse à se coincer les doigts dans une porte métallique, le voilà dans l’impossibilité d’exercer son art. Ne pouvant jouer de la guitare ou de la basse, le voilà reclus chez lui avec pour seule compagnie une tonne de LP et 300gr de synthé. Ne sachant rester en place 5 min il maquette au kilomètre pour Chicros des morceaux faits de noires et de blanches. Voyant l’engouement de son entourage proche (Pan European Recording, sa femme, son frère) pour ces titres, il devient évident qu’il assumerait seul ces compositions au sein d’un disque qui pour la première fois serait le sien. Alors ça mouline et de cette gestation intellectuelle et conceptuelle naît peu à peu Painkillers & Alcohol. Ce n’est pas un bilan, mais il retrace certaines étapes de son expérience avec l’unique contrainte de n’utiliser que son synthé sampler de 300gr. La guitare étant désormais mise à la poubelle, comme une vulgaire relique (et c’est tant mieux).
Theremynth (Neopren Rec / CH)
Theremynt est un duo artistique composé de Jan Richard et Eva Peel. Passé par l’indie rock, Jan a progressivement délaissé toms et charley pour se consacrer aux synthés avec sa partenaire Eva Peel. Eva est Dj, chanteuse, et travaille également en tant qu’artiste multimédia (images, vidéos). Leur premier album, Space Control, sorti cette année chez Neopren, offre le long d’une longue expérimentation électronique leur vision totalement subjective de nombreux styles musicaux : krautrock, space disco, minimal wave…
soundcloud
neopren records
DJ’S toute la nuit !
Haunted Ghost
Jeune musicien de Brooklyn qui donne dans un registre pop lo-fi/électronique/folk fragile et sensible le jour, officie la nuit tombée en tant que Dj tourmenté par ses aller retour incessants entre BRKN et Berlin.
tumblr
Stock 71
Par delà les montagne, par delà les camping cars, au détour d’une départementale abandonnée, se trouve la contrée Stock 71. Cette contrée, parsemée de lacs tropicaux et habitée de licornes coiffées d’ananas roses, a un goût. Un goût de sorbet d’été. hip hop / dark / cloudy / pop / electro / kitsh.
stock71.com
Eric Stil
Éric Stil, DJ et programmateur musical (Festival Filmer la Musique, soirées Panic City et MUX 2012), accompagne le collectif MU depuis ses débuts. Playlist sur vinyle électrique & éclectique.
facebook
soundcloud
Beau Travail
Après un été passé sur les rives de la Seine, Beau Travail retourne au garage. En milieu de set, il y aura Times de Pachanga Boys. Il y aura également des hymnes moites et des chansons hédonistes évoquant parking sous-terrain, casquettes en cuir, racolage actif. Il y aura un fox terrier déguisé en Donna Summer, une moustache, des boîtes de subutex vides, de la terrine de lapin, une scie sauteuse, un tiramisu.

20h // 5-7€

Garage MU
45 rue léon
75018 Paris

Projection de Logorama (Nuit Blanche) avec la Gaîté Lyrique dans le jardin du Musée des Arts Décoratifs

Profitez de Nuit Blanche 2012 pour revoir le film Logorama (H5 – François Alaux, Hervé de Crecy, Ludovic Houplain) dans le jardin des Arts Décoratifs.

Pour patienter avant l’exposition HELLO™ H5, voilà une occasion en or de revoir le court-métrage récompensé d’un Oscar® en 2010 et d’un César en 2011, qui déjà questionnait l’image des marques au travers d’une fiction acide et acidulée. En collaboration avec le Musée des Arts Décoratifs.

Projection dans le jardin du Musée des Arts Décoratifs.

19h // Entrée Libre

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
http://www.gaite-lyrique.net

Tournée chantier des Francos: Mustang, C.Denamur, Nevcherhirlian à la Maroquinerie

La Maroquinerie depuis ses origines à toujours eu pour ambition de promouvoir les jeunes artistes. C’est donc tout naturellement et non sans une certaine fierté qu’elle accueillera chaleureusement, la tournée du Chantier des Franco.

youpi

19h30 // 16€

La Maroquinerie
23 rue Boyer
75020 Paris
http://www.lamaroquinerie.fr

Erica Mou et MaJiKer à l’Espace B

Erica Mou (folk pop / italie) site internet
Après de nombreuses brillantes collaborations (Camille, China Moses ou Melissa Laveaux), MaJiKer est ravi d’inviter à Paris l’artiste avec qui il joue en tournée depuis 18 mois : la jeune singer-songwriter Erica Mou – une artiste italienne, pas comme les autres… Erica apporte une bouffée d’air frais à la chanson italienne. Sa voix originale et ses chansons intenses transcendent la langue. Pas étonnant qu’elle ait gagné le prix des critiques au Festival de Sanremo. MaJiKer a accompagné Erica pour sa tournée à travers toute l’Italie et à l’étranger (USA, UK, Allemagne, Szighet), après avoir arrangé son premier album « È » en collaboration avec l’islandais Valgeir Sigur∂sson (Feist, Björk, Cocorosie). Sur scène, les deux musiciens créent des nappes de voix, de guitare et de rythmiques organiques dans un concert vivant et envoûtant, plein de chaleur, d’humour et d’émotion.

MaJiKer (electro pop organique & beat box / uk-paris) site internet
Le son de MaJiKer, ce sont des mélodies pop accrocheuses et des arrangements innovants sur fond de human beatbox, de percussions corporelles et de piano. Pour cette soirée, l’anglais-parisien jouera une sélection de chansons tirées de ses deux albums solo, Body-Piano-Machine (2009) et The House of Bones (2011) ainsi que des morceaux inédits et quelques surprises. Connu pour ses concerts hauts en couleur, MaJiKer s’est produit en France au Nouveau Casino, aux Nuits Zébrées (Radio Nova) et durant une résidence au Sentier des Halles, et à l’étranger au festival Iceland Airwaves ainsi qu’en tête d’affiche à l’Institute of Contemporary Arts (Londres).

20h30 // 5€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

Dimanche 7 octobre

Why? à la Maroquinerie

Membre du label Anticon, la passionnante équipe de hip-hop déviant (Alias, Themselves, 13 & God, …), Why? s’éloigne de plus en plus du hip-hop et s’aventure désormais vers un hip-pop-folk vraiment inclassable. Bricoleur inspiré et surdoué, Yoni Wolf, qui officiait avant dans le collectif Clouddead, est à la barre ce trio atypique. Composée de bricolages hip-hop, d’orchestrations pop et de mélodies accrocheuses, la musique des Californiens innove constamment et nous offre des pépites d’une beauté insolente. Quelque part entre Brian Wilson, Pavement et Beck, Why? (qui inclut désormais 2 membres de Fog) s’inscrit bien dans cette lignée d’artistes libres et empêcheurs de tourner en rond.

Eskimo Snow est le bout d’un chemin, mais c’est sur un magnifique hors piste qu’il ouvre. (« flûte et hautbois »)

19h30 // 20€

La Maroquinerie
23 rue Boyer
75020 Paris
http://www.lamaroquinerie.fr

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *