Agenda pop cool de la semaine du 15 au 21 octobre 2012

Lords of Dogtown
« Lords of Dogtown » 2005. All / USA

Lundi 15 octobre

Caspian, Mugstar et Totorro au Point Éphémère

Dans la grande famille des musiques stellaires, Caspian(Make my day records / USA) est un premier de la classe lancé en éclaireur d’un post-rock nerveux, frénétique et sans concession !! Si, à première écoute, les similarités avec Slint, Explosion in the Sky, Mogwai, Eluvium, Mono ou Pelican semblent grandes, les écoutes suivantes dissipent totalement cette impression et installent peu à peu un post-rock épique et sans concession, avec une grande attention portée sur les brouillards de guitare.
En live, tout est là: fulgurances soniques, des implacables et impeccables murs de guitare aux envolées échevelées, le tout soutenu par une rythmique jamais prise en défaut, pour une intensité hautement électrique !!
http://www.myspace.com/caspiantheband

Fondé à Liverpool en 2003 par le guitariste Pete Smith, Mugstar ( Tokyo Jupiter Records / UK) est une machine live heavy, psychée et vaporeuse conciliant l’éclectisme illuminé du kraut rock et l’amour des attaques soniques noise et post-rock.
http://www.mugstar.com/

Totorro (Tokyo Jupiter Records / Fr) est un quatuor rennais exerçant un post rock à la croisée de Mono, The Evpatoria Report et Envy. Le groupe accueille un nouveau batteur, Bertrand qui remplace Kevin, et sort son premier album longue durée, All Glory To John Baltor, en octobre 2011 chez Tokyo Jupiter Records. Totorro tournera ensuite en compagnie de The Forks jusqu’en République Tchèque.
http://totorro.bandcamp.com

20h // 15-18€

Le Point Éphémère
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Mardi 16 octobre

Tribute to Grandaddy au Motel

Mets ta barbe & ta chemise à carreaux, les plus GRANDS, les plus TALENTUEUX, les plus BEAUX musiciens de la région vont venir reprendre Grandaddy, dont les titres:

Laughing Stock / Now It’s On / Stray Dog / Hewlett’s Daughter / AM 180 / Lost on Your Merry Way / Nature Anthem / El Caminos in the West / Crystal Lake / Jed’s Other Poem (Beautiful Ground) / Summer Here Kids

 

Avec la participation de plein de garçons avec des guitares et de filles avec des claviers. ET, l’inverse. Si jte jure. (NDLR : trop drôle)

featuring, un peu de TOP TOP, un peu de Anabel’s Poppy Day, et des visages nouveaux-ooooOOOooo

*** ET pour la première fois sur scène, en exclusivité mondiale: PLAISIR D’OFFRIR featuring Maxime (Please) Don’t Blame Mexico, Sylvain Game & Watch, Jean François & The Atlas Mountains ***

+ comme d’hab, Dj Samba La Race après les lives de tout le monde

20h // Entrée Libre

Le Motel
8 Passage Josset
75011 Paris
http://www.lemotel.fr

Mercredi 17 octobre

Jarboe et Unison à l’Espace B

La Route du Rock Session

Jarboe (ex Swans / culte & vaudou / us) myspace
Culte mais finalement peu connue sous son propre nom, Jarboe a marqué définitivement la musique de ces vingt-cinq dernières années. Chanteuse, auteur et claviériste américaine, Elle éclôt au milieu des années 80 au sein du groupe new yorkais Swans dont elle constitue le centre nerveux avec son fondateur Michael Gira jusqu’en 1997. Elevée dans le Sud rural, la musique de Jarboe possède le caractère ensorcelant et vénéneux des rituels auxquels l’artiste a été exposée dès l’enfance, que ce soit les cérémonies vaudous de la Nouvelle-Orléans ou le culte des manieurs de serpents.

Unison (witch music / lentonia records / paris) site internet

Le duo Français Unison (Julien Camarena et Mélanie Moran) sort son premier EP « Outside » sur le label américain Matte Black éditions en 2009. Depuis, ils ne cessent d’intriguer un public grandissant aussi bien aux Etats Unis qu’en France. Ils ont déjà été contactés par bon nombre de presse et de blogs indés ce qui les a conduits à partager la scène avec A Place To Bury Strangers, Battles, Young Prisms, Suuns… En France, ils sont considérés comme les principaux acteurs du mouvement Witch House. Cependant, loin d’être assimilé, Unison garde une identité forte qui lui est propre. Sur ce premier album à paraître sur Lentonia Records, Unison délivre une musique composée de nappes sonores obscures proche du rêve éveillé. La voix évanescente et mélancolique de Mélanie se pose comme un refuge dans cette tourmente addictive.

20h30 // 9,5-11€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

Yalta Club et Noa Moon au Divan du Monde

Yalta Club
Entre cynisme politique et légèreté estivale, la marque du Yalta Club est là. Plus qu’un groupe conventionnel, ce Yalta là est un véritable association, une communauté mélodieuse dont les personalités, aussi diverses que leur musique est variée, ont réussi un alliage unique et détonnant. Une tribu soudées à l’éclectisme aussi cohérent qu’ébouriffant.

Noa Moon
Vous ne la connaissez pas encore mais celle qui va sourire aux lèvre et guitare à l’épaule est déjà l’heureuse auteur d’un incroyable tube : Paradise. Avec une facilité  déconcertante, Noa Moon écrit et compose une pop-folk délicieuse et onirique. Quand elle vous dit « I’m on my way to paradise », vous pouvez la croire.

19h30 // 20€

Divan du Monde
75 Rue des Martyrs
75018 Paris
http://www.divandumonde.com

Paris / Berlin : 2o years of Underground Techno à la Gaîté Lyrique

Paris/Berlin : 20 years of underground techno raconte l’histoire d’un mouvement underground, depuis ses débuts jusqu’à nos jours. Née à Detroit à la fin des années 80, fortement inspirée par la modernité européenne (Kraftwerk), la techno rencontre quelques années plus tard son public en Europe. L’Angleterre, l’Allemagne, la France commencent alors à accueillir les prémices d’une scène techno. Paris/Berlin. Deux capitales, deux histoires différentes dans lesquelles la techno a su trouver un public. Ce documentaire sobre et passionnant se veut le témoin de ceux qui ont gardé l’esprit originel : DJ’s, producteurs, label managers, promoteurs, disquaires, mais qui partagent une même passion pour la techno : Laurent Garnier, Adam X, Ancient Methods, Remote, Regis, Fabrice Gadeau (directeur du Rex Club), Mathieu Guillien (auteur d’une thèse d’histoire consacrée à la techno minimale), entre autres, apportent leurs témoignages et leur éclairage.

Réal. : Amélie Ravalec (52’, France, 2012), en sa présence
Prod. : Les Films du Garage
En présence de Chloé, DJ et productrice, et de Mathieu Guillien, docteur en musicologie, chargé de cours à l’université Paris 3 et auteur d’une thèse consacrée à la techno minimale.

19h30 // 3-5€

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
http://www.gaite-lyrique.net/

Jeudi 18 octobre

Death & Vanilla à l’Espace B

Death & Vanilla (pop psychédélique / hands in the dark / suède) bandcamp

Fort d’un sublime premier album doublement épuisé et de critiques dithyrambiques, les suédois donneront leur premiers concerts français à l’espace B et c’est un immense plaisir de les recevoir. Leur pop suave, psychédélique et rêveuse ne vous laissera certainement pas indifférent.

20h30 // 8-9€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

A comme Altération à la Gaîté Lyrique

MOVING_IMAGE invite Antoni Muntadas pour interpréter la première lettre de l’abécédaire.

ALTERATION est le motif de cette première séance. Projection, discussion… Une séance inédite avec l’un des pionniers de l’art conceptuel et du multimédia dont l’œuvre incisive questionne les systèmes visibles et invisibles du pouvoir dans une société dominée par les mass media, l’hyperconsommation et les technologies de pointe.

Détail des œuvres présentées:

Eugeni Bonet
Mecanica (retard digital)
Vidéo, couleur, 5’, sonore, 2001

Ivan Candeo
El indio y el conquistador (Variaciones sobre Marey)
Vidéo, noir et blanc, 15’07’’, sonore, 2011

Gerard Freixes
The Homogenics
Vidéo, noir et blanc, 3’32’’, sonore, 2010

Jeanne C. Finley
Involuntary Conversion
Vidéo, couleur, 9’, sonore, 1991

Neurotransmitter (Angel Nevarez & Valerie Tevere)
Touching From a Distance
Vidéo, 2 écrans, couleur, 4’45’’, sonore, 2008

Fernando Baños
Mira el árbol
Video, couleur, 6’50’’, sonore, 2009

Diana Larrea
Cine Doré
Vidéo, noir et blanc, 3’30’’, sonore, 2004

Antoni Muntadas
Alphaville e outros
Video, couleur et n&b, 9’18’’, sonore, 2011

En présence de l’artiste. 

19h30 // 3-5€

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
http://www.gaite-lyrique.net/

Dirty Projectors et Callers à la Gaîté Lyrique

 

Venez voir la dernière mue du groupe en réinvention perpétuelle mené par Dave Longstreth – passé de l’exploration des formes orchestrales du XXè siècle sur The Getty Address à des expérimentations et rythmes de guitare d’Afrique de l’ouest aux références au hardcore eighties sur Rise Above. C’est avec des sonorités plus folk et plus intimes que le groupe nous revient – conservant ses nappes vocales caractéristiques – avec l’album Swing Lo Magellan (sorti le 10 juillet).

Après l’explosion de leur album précédent Bitte Orca sur tous les classements d’albums de 2009 et une longue tournée sur les 5 continents, les Dirty Projectors se sont isolés toute une année pour donner suite à ce succès, isolement qui transparaît dans la nouvelle production qui porte les traits d’un concert en appartement. Une toute nouvelle évolution qui promet d’enrichir encore leurs lives!

Callers partage avec les Dirty Projectors une pop déstructurée, teintée d’accents de blues, et portée par une voix féminine singulière. D’abord basés à la Nouvelle Orléans, les deux musiciens déménagent ensuite à Brooklyn pour poursuivre leur collaboration sur des nappes aux rythmiques inhabituelles et intrigantes.

20h // 22-18€

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
http://www.gaite-lyrique.net/

Wave Machines à la Maroquinerie

Wave Machines est un groupe d’hurluberlus anglais qui réussit l’exploit de la double vague, l’effet Kiss Cool : « Wave » dans le patronyme et dans le titre de son album. Une merveille au long cours qui est partie en guerre ouverte contre le vague à l’âme : Wave If You’re Really There. Un premier album aux allures insolentes de best-of, compilation de mille intentions, propositions et diversions, jamais crâneuses, vaines ou stériles : strictement au service de chansons dont on sent bien qu’elles tiendraient encore fièrement debout débarrassées de leurs prodigieux et insolites arrangements, délivrées de leur amusante cuirasse pour n’être jouées qu’à la guitare sèche, voire au kazoo.
http://www.wavemachines.co.uk/

20h // 18€

La Maroquinerie
23 rue Boyer
75020 Paris
http://www.lamaroquinerie.fr

Vendredi 19 octobre

Alan Vega et ATOM™ à la Gaîté Lyrique

Par Joseph Caprio (http://www.joseph-caprio.com)

Alan Vega
Une légende vivante. Suicide, le duo Rev/Vega, symbole à lui seul d’un mouvement punk plongé dans une fusion de nappes et de boucles électro glacées. De retour sur scène avec Marc Hurtado (Etant Donnés) après la sortie fin 2010 de leur album en commun « Sniper » salué unanimement par la presse et leurs concerts de février 2011, le crooner électrique nous offrira ses standard mythiques et des titres de son futur album, accompagnés des titres de « Sniper ». Ensemble ils continueront de démonter la techno lego post-nucléaire du vieux maître.

Avant d’opter pour la musique, Alan Vega tient une galerie d’art à New York, fréquentée par la scène underground. Il y rencontre Martin Rev avec qui il va tenter d’inventer un nouveau langage, mêlant l’énergie primaire du rock et une approche intellectuelle, à la manière du Velvet Underground. Le duo électro rock Suicide est né. Leur musique minimaliste et agressive, mélange des claviers répétitifs et inquiétants de Martin Rev et des cris et halètements rockabilly d’Alan Vega, ouvrira la voie pour les artistes de musique électronique à venir. En 1980, chacun des membres du groupe entame une carrière solo. Dans ses deux premiers albums, Alan Vega continue d’explorer la voie du rockabilly fracturé. Il connaîtra le succès en Europe avec son titre « Juke Box Babe » issu de l’album du même nom.

Musicien, plasticien et cinéaste, Marc Hurtado collabore avec de nombreux artistes comme Alan Vega, Genesis P Orridge, Michael Gira, Lydia Lunch, Philippe Grandrieux ou Les Maîtres Musiciens de Jajouka avec ses nombreux projets musicaux : Sol Ixent, Étant Donnés avec son frère Eric Hurtado, Hurtacker avec Michel Arnato (Miss Kittin and The Hacker), Neue Weltumfassende Resistance avec Gabi Delgado ( Daf). De ces collaborations ont résulté de nombreux CD et Vinyles. : « La Vue » (1981), « Re Up » (1999), » Offenbarung und untergang » ( 1999) «  La vie nouvelle » (2003), « Sniper »  ( 2010). Marc Hurtado a réalisé plusieurs courts-métrages depuis 1977 et deux long métrages : « Des autres terres souples » (1977),  « L’autre rive » (1986), « Royaume » (1992), « Bleu » (1996), « Jajouka, quelque chose de bon vient vers toi »  ( 2012). Ses films ont été projetés au festival du cinéma du Réel à Beaubourg, au Fid de Marseille, au festival de Locarno ou  à la Cinémathèque Française de Paris. Il prépare actuellement un documentaire « American Dreamers », portrait d’Alan Vega et de Martin Rev.

Les deux artistes se sont rencontrés en 1998 lors de l’enregistrement de l’album « Re Up » d’Étant donnés sur lequel Alan Vega, Lydia Lunch et Genesis P-Orridge (Psychic TV) ont participé. Depuis, ils n’ont jamais cessé de collaborer lors de concerts (notamment la tournée française d’Alan Vega , Etant Donnés et  Christophe), de films ou d’installations  sonores et visuelles communes. En 2010, ils enregistrent un album ensemble guidé par la thématique d’un portait sonore sous formes de chansons mêlées d’ambiances sonores de la ville de New York. Subtil dosage de ballades électro et de titres minimalistes et roboratifs qui s’imposeront comme le dernier acte sonore d’un des pères fondateurs de la musique électronique

ATOM™
Plus connu sous avec son projet Señor Coconut, Uwe Schmidt aka Atom tm donnera un autre aperçu de ses talents de savant fou de l’électronique, une musique dans laquelle il s’est immergée dès le milieu des années 80, en fondant la structure N. G. Medien. C’est en 1991 qu’il réalise son premier maxi sous l’identité d’Atom Heart – aujourd’hui Atom tm -, un pseudo sous lequel il expérimente sur les structures, où il cherche à développer les facettes les plus étranges des sons synthétiques, seul ou lors de collaborations avec Bill Laswell, Pete Namlook ou Tetsu Inoue.

Et si l’homme a décidé de quitter son antre de Francfort pour Santiago Du Chili afin de se couper des influences européennes de sa musique, sa prestation n’en sera pas moins expérimentale et passionnante.

20h // 20-25€

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
http://www.gaite-lyrique.net/

Phantasy Night au Social Club

Erol Alkan

Daniel Avery
Mickey Moonlight
Crame

23h // 13-15€

Social Club
142 rue Montmartre
75002 Paris
http://www.parissocialclub.com

Samedi 20 octobre

The Hundred in the Hands et Swearing at Motorists au Point Éphémère

The Hundred in the Hands (Warp/USA) est composé d’Eleanore Everdell et Jason Friedman. Ensemble, ils produisent une musique à la fois vigoureusement électrique et pourtant intensément humaine ; physique et pourtant immatérielle ; directive et pourtant vulnérable. Ensemble, ils comblent le fossé entre le dancefloor sémillant et l’intimité fiévreuse – entre le public et le personnel. Ils ont constaté que leurs goûts recouvraient un spectre de sons et d’époques incroyablement large et ont décidé de faire de la musique ensemble. Leur nouvel album Red Night commence par un son comme venant d’une source éloignée, entraînant l’auditeur profondément dans le bourdonnement de la ville. Après la sortie de leur premier album éponyme en 2010, Eleanore et Jason traversent le globe avec. Ils sont sortis de leur studio faiblement éclairés de New York avec une méditation autoproduite sur la séparation et la réunion, l’amour presque perdu et la longue traversée pour le retrouver ; une chronique des tergiversations nocturnes, baignée d’une lueur digitale. Leur pop électronique agitée, avant de rentrer à la maison pour commencer à travailler sur le chapitresuivant. Un nouvel album mélodieux pour le duo « Summertime-gothic », où l’on plonge dans des profondeurs urbaines linéaires et minimales.
thehundredinthehands.com

Swearing at motorists
Formé par deux membres de « Guided by Voices », Dave Doughman (chant, guitare) et Joseph Siwinski (batterie), Swearing at Motorists a avec plus de 200 concerts en Amérique du Nord et Europe, acquis la réputation d’être l’un des plus énergétiques et charismatiques des groupes américains, surnommé « two man Who » !
swearingatmotorists.bandcamp.com

20h // 14-16€

Le Point Éphémère
200 quai de Valmy
75010 Paris
http://www.pointephemere.org

Hello French Touch: Tuksek(DJ) + Singtank+ Alex Gopher HELLO™ ON STAGE à la Gaîté Lyrique

HELLO™ Festival, 2012 ©H5

Les concerts 20h-00h

Tomorrow’s world

Un jour en 2010 la chanteuse et musicienne Londonienne Lou Hayter est entrée dans le studio du français Jean-Benoît Dunckel (Air). De ce coup de foudre artistique est née une série de chansons sombrement éthérées, produites pendant l’hiver par le duo. Synthés analogues pour Jean-Benoît (bien sûr), une vraie batterie pour Lou, produisent au final des sonorités aux accents vintage qui évitent la froideur de la synth-pop, aidées par leur deux voix. Une découverte avant la sortie de leur album fin 2012.

 Singtank

Joséphine et Alexandre de la Baume sont frères et soeurs, et ont toujours eu l’habitude de partager leurs découvertes musicales que ce soit le hip hop et l’electro pour elle, la pop anglaise pour lui. Tout naturellement, la famille biberonnée par les disques de Jacques Dutronc et Michael Jackson a attrapé quelques instruments pour faire de la musique. Vite repérés, il en résulte Singtank : de la pop qui flirte avec l’indie-rock, des chansons portées par leurs deux voix, des refrains accrocheurs… Qu’il faut découvrir sur scène, comme tant de spectateurs à Londres, Hong Kong, ou en Italie.

Club 00h-4h

Yuksek (DJ set)
Musicien depuis sa plus tendre enfance, Yuksek joue aujourd’hui dans la ligue 1 de l’international éléctronique. Il vient de passer ses 2 dernières années dans les salles de concerts et les aéroports du monde entier, pour jouer avec ses camarades la version Live de son magnifique 2ème album. Qualifié partout d’un virage Pop, Yuksek sait avant tout écrire de bonnes chansons et les produire. Pour cette 1ère soirée H5 c’est dans son costume de DJ qu’il montrera son talent, pour nous faire danser avec ses productions et ses morceaux préférés !

Alex Gopher
Grand ordonateur du HELLO™ Festival et créateur du tube « Hello HELLO™ », Alex Gopher est une des figure incontournables du mouvement French Touch. De ses débuts pop-rock aux côtés des futurs-Air, ou la compilation-phare Superdiscount avec Etienne  de Crécy, jusqu’à son single THE CHILD, véritable modèle du genre (dont le clip était déjà signé H5), il a grandement contribué à son apparition et sa définition. Toujours actif, il travaille actuellement à de nouveaux morceaux.

DJ Falcon
Dj représentant et pour le moins représentatif de la French touch, cette vague de fond musicale venue de France qui a balayé le monde à la fin des années 90, Falcon est un des compagnons de route des Daft Punk. Plus précisément, sa collaboration avec Thomas Bangalter qui dirige le label Roulé a produit le duo Together, figure éphémère mais légendaire du style French touch, ou encore le standard « So Much Love To Give ».

Depuis, plus discret dans le milieu (LOL) , DJ Falcon tourne néanmoins dans le monde entier, resté maître dans l’art de retourner les dancefloor, « à l’ancienne ».

20h // 15-12€

La Gaîté Lyrique
3 bis, rue Papin
75003 Paris
http://www.gaite-lyrique.net/

Dimanche 21 octobre

Mamiffer et Menace Ruine à l’Espace B

Kongfuzi, Dinosaur Egg & L’Espace B présentent:

Mamiffer (voyage sonore / hydrahead / us) site internet
A la croisée de l’ambient, de la musique concrète et des expérimentations drone d’un de ses éminents membres (Aaron Turner ex-ISIS, Old Man Gloom, Lotus Eater etc.), MAMIFFER peint des paysages aux nuances sombres hantés par un piano aux lignes mélancoliques.

Menace Ruine (cérémonie mortuaire / canada) tumblr
Duo canadien auteur de disques obscurs, entre cérémonie mortuaire, drone et distorsion vénéneuse, MENACE RUINE transformera la soirée en veillée funèbre pour le grand bonheur des amateurs de sensations noires !

20h30 // 8€

Espace B
16, rue Barbanègre
75019 Paris
http://www.espaceb.net

bonus

0 Comments Join the Conversation →


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *